:: ...A Perpette :: Grande salle Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[Topic Commun] Le Bal de Noël
avatar
Libre :
Après tout,

Je suis là pour te mettre en danger.

Sinon, ta vie serait ennuyeuse...

Désormais,

Tu ne vis plus...

Tu survis.

Messages : 79
Admin

reglement
Le Bal de Noël

25 Décembre

Des guirlandes de gui et de houx décorent les murs de la Grande Salle. Une douzaine de sapins se dressent dans toute la salle, décorés de guirlandes lumineuses, de bougies. La neige tombe lentement du plafond magique de Poudlard.

Entre les petits malins essayant de faire brûler les sapins avec les bougies - en vain - et les solitaires pour cette soirée, le Bal de Noël commence. Seulement, il y a une petite exception à la règle... Toutes les années sont autorisées à venir au Bal de Noël, contrairement aux autres années. Profitez, profitez ! Mais attention au couvre-feu, il ne faut pas pousser le bouchon trop loin...

A retenir !

~ Toutes les années sont autorisées, les professeurs aussi.
~ Attention au couvre-feu qui est minuit !
~ C'est une soirée pour se détendre, pas pour se battre.
~ 10 points en moins à la maison du premier qui frappe un autre !
~ Ordre de passage : Aucun.
~ Passage du PNJ : Aléatoire.
~ Retenez : Personne n'est à l'abri du danger...

(c)Val pour Merserin
Jeu 2 Avr - 19:33
Voir le profil de l'utilisateur http://merserin.forumactif.org
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Libre :






















Messages : 24
Serdaigle
Le Bal de Noël



Le bal. Je crois que c’est la chose la plus stupide que je connaisse… Enfin soit, je dis peut-être ça parce que je n’ai demandé à personne de m’accompagner et que personne n’a demandé à m’accompagner ? C’est sûrement. Alors me voilà, forcée par une amie, à m’y rendre avec elle, « juste pour regarder les garçons pour voir si on a une chance… » D’après mon amie. Mais bien sûr, je la crois, bien sûr. Je sais très bien qu’elle a une fixette sur un gars, et je sais très bien qu’elle y va pour le regarder. Et, elle y va sans cavalier, pour lui montrer qu’elle est libre… Enfin, je pense plutôt qu’il s’en fout d’elle, mais totalement, je crois qu’il sait ni son nom ni son prénom… Même sa maison, je ne suis pas sûr qu’il connaisse. Mais bon, on est le soir de Noël, je ne vais pas la stopper dans ses illusions et ses désirs… Habituellement je l’aurais fait, mais bon.

Je ne vais donc pas au bal de Noël, fruit de baiser et d’amour, pour voir les garçons, aucun ne m’intéresse. J’y vais seulement pour mon amie, « ça sera mon cadeau de Noël ! », m’avait-elle dit. Ouais bien sûr, c’est juste pour pas qu’elle soit seule… Je vois clair dans son jeu mais elle l’ignore. Je ne m’intéresse pas aux garçons, plus tard peut-être, mais là j’ai mes études, et sachant que c’est ma dernière année à Poudlard… Il faut que je bosse, et ce stupide bal de Noël est un obstacle au fruit de la connaissance.

Je me suis donc sortie de mes devoirs deux heures plus tôt qu’habituellement pour me préparer. J’ai aucune idée de ce que je vais faire mais bon… d’habitude, je reste naturelle… Mais là, rien qu’aller au bal, ça m’enlève tout, tout le naturel dont je fais preuve habituellement dans ma vie à Poudlard. Qu’est-ce que je vais faire de mes cheveux blonds ? Bonne question. Je me regarde dans le miroir, un soupir franchissant la barrière de mes lèvres. J’essaye plusieurs coiffures, avant de me décider à laisser mes cheveux lisses et faire un chignon haut. Ouais, je ne suis pas douée par les coiffures, désolée, hein. Je me dirige vers mes affaires avant de prendre ma robe de bal bleue. Bon, des boucles d’oreilles et c’est fini, je ne vais pas faire encore moins naturel.

Je me dirige donc vers la salle commune des Serdaigles, où mon amie m’attend déjà bras ouverts. La soirée va être longue, je le sens… Nous partons vers la grande salle en parlant, ce qui va durer toute la nuit aussi je sens. Nous entrons dans la grande salle, où, mon amie ébahie, me traine pour aller voir les décorations avant d’aller dans un coin de la salle, là où on peut boire, pour nous installer.






Dim 5 Avr - 11:29
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Libre :


















Messages : 23
Serpentard
Le Bal de Noël


Un bal... Ce n’est pas quelque chose dont je raffole mais bon. Pourquoi toutes les filles de Poudlard iraient mais pas moi ? D’autant plus que j’ai directement un cavalier… John. C’est donc pour lui faire plaisir que je me rends à cette soirée. Et puis, de toute façon, je n’aurai pas supporté qu’il y aille avec une autre fille. Oui, je suis jalouse, possessive, tout ce que vous voulez, mais j’ai une bonne raison. Une seule et unique raison… Celle que je ne veux pas le perdre. Le perdre pour rien au monde. Je n’ai personne à qui parler, qui m’écoute, qui me porte de l’affection, sauf lui. Vous ne vous doutez sûrement pas, du fait que ça fasse du bien quand vous parlez à quelqu’un, et qu’il vous écoute. Ne pas avoir l’impression de parler à un mur ou que la personne s’en tape complètement de vous… C’est rare dans ma vie. Mais lui, il m’écoute, me comprend… Et je l’aime, tout simplement.

Je n’aime pas les gens. Je n’aime pas la foule. Je n’aime pas l’Homme, tout simplement. Égoïste, égocentrique, pathétique… L’Homme me dégoute. L’humain me dégoute. Je regrette sincèrement de faire partie de cette société hypocrite au possible… J’ai souvent pensé à mettre fin à mes jours, oui. Mais je n’ai jamais su quelle force m’en empêchait. Les amis ? Non, je n’en ai pas. La famille ? Je la hais du plus profond de mon cœur de pierre. Lui ? Surement. C’est le seul qui me rend heureuse…

Mon regard passe des arbres bougeant au gré du vent, de la neige qui tombe lentement sur l’herbe blanche, du ciel infini et sombre de la nuit qui arrive peu à peu. Je soupire longuement. Pourquoi suis-je encore là, au milieu de ses gamins immatures, dans ce monde ténébreux et dangereux… Je me le demande bien. Je me relève, quittant ma place bien connue, en face de la fenêtre. Je fais quelques pas avant de m’arrêter devant le miroir, où je m’observe. Les yeux dans les yeux avec l’apparence que je donne aux autres. Si ils savaient, si ils savaient… Je me dirige vers mes affaires, où je prends la grande robe blanche restée là depuis le début de l’année. Une fois mise, je me dirige vers mes bijoux. Pendant de longues minutes de recherche, je soupire. Où sont-elles passées, mes boucles d’oreilles ? Je me le demande. Je décide d’en prendre d’autres, en argent, ainsi qu’un diadème. Bon… Je ne peux plus faire demi-tour.

Après m’être regardée pendant encore de longues minutes dans le miroir, je me retourne vers la porte et souffle. C’est parti. Je descends les escaliers, croisant des personnes que j’avais déjà vues. Et là, mon regard croise un regard que je connais bien. Trop, bien. Ces cheveux, ce regard, c’est John. Un sourire monte à mes lèvres, et je continue de descendre les escaliers, pour arriver devant celui que j’aime et de me surélever un peu pour laisser mes lèvres atteindre les siennes. Je laisse mon regard se plonger dans le sien avant de fermer les yeux et de l’embrasser, tout en lui prenant la main.

Je l’aime.









_________________
I'm yours
And
You're mine, John.
Jeu 16 Avr - 19:17
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Libre :

Dans tes bras, l'éternité me paraîtrait trop courte <3

Je crois que malgré tout... Je t'ai toujours aimé maman.




Messages : 10
Serdaigle
Le Bal de Noël
Évidement que je vais au bal de noël, quelle idée ! Et bien sur que j'y vais avec Lindsay. Mes amis m'ont traité de nana, à me préparer pendant une heure ou deux, essayant plusieurs vêtements pour voir le quel m'allait le mieux. Mais je m'en fiche. Ce que je veux, c'est être présentable pour Lindsay. Je l'aime, et je crois que je décrocherai la lune pour elle.

J'attends ma cavalière au pied du grand escalier, là où on s'était donné rendez vous. Je suis nerveux, et je ne sais pas bien pourquoi. Je suis en avance, comme toujours... Je regarde le haut des escaliers, et vois apparaître Lindsay après quelques minutes. Un grand sourire s'affiche sur mon visage. Elle est magnifique. Elle l'est toujours, mais je crois qu'elle est plus belle se soir encore.

Je la regarde descendre les escaliers, et lorsqu'elle arrive à ma hauteur, nos lèvres se rapprochent. Je ferme mes yeux pour savourer ce moment. Mes doigts se glissent entre les siens, et lorsque nos visages s'éloignent, mon regard se plonge dans le sien.

« Tu est magnifique. »

Une simple constatation, qui pourtant me remplit le cœur de bonheur. Oui, je suis heureux d'avoir Lindsay pour petite amie. Je lui tends mon bras pour qu'elle y accroche le sien. Je la regarde encore un instant, avant de me diriger vers la grande salle, ma cavalière au bras. Une fois les grandes portes franchies, mon regard se pose sur toutes les décorations de la grande salle. Celle-ci est métamorphosée.

_________________
I found a family, it's called Hogwarts
Ven 26 Juin - 18:44
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Libre :
Je suis occupé. En fait comme vous le voyez je ne suis pas occupé, c’est une façon polie de vous dire de dégager.


- D’où venez-vous comme ça ?


- Du singe si on en croit les démocrates.


On ne réfléchit à sa vie que quand on fait des erreurs.


Je vous aime... J’aimerais mieux pas ; mais j’y arrive pas.
Messages : 23
Serpentard
Le Bal de Noël

Le bal de noël. Voilà quelque chose que j'aurais bien aimé éviter. Voir tous ces couples dégoulinant d'amour danser et s'embrasser toute la soirée, très peu pour moi. J'ai des copines, des fois, mais rien de sérieux. Des amourettes de passage pour dire de faire comme tout le monde. Mais je crois que je n'ai jamais été amoureux en fait. Enfin bref, tout ça pour dire que le bal, c'est pas mon truc. J'ai vais avec des potes, je n'ai pas de cavalière. J'aurais pu m'en trouver une, j'en suis sur, mais je n'en avais pas envie. Je n'ai pas envie de devoir être le garçon galant et attentionné auprès d'une fille qui ne m'intéresse pas.

Je porte une tenue habillée pour l'occasion, mon éternelle cravate verte nouée autour du cou. Qui sait, peut être qu'il se passera quelque chose d'intéressant ce soir. Il se passe toujours quelque chose à Poudlard de toute manière. Alors pourquoi pas ce soir ? On entre dans la grande salle spécialement décorée pour l'occasion. On discute avec quelques potes, regardant au passage la métamorphose de la salle. Puis, on se dirige vers le coin bar. Sûrement l'endroit le plus intéressant. Bien que je suppose que McGo ne va pas nous servir du whisky pur-feu, ce qui est bien dommage.

On s'installe à une table tant qu'il y en a une de libre. Je suis désigné d'office pour aller chercher des bierraubeurres. Super... J'y vais, et ramène les boissons. Je reviens à peine à la table, qu'il y a déjà des nanas assises sur les genoux de mes potes. J'imagine bien que ça va être du bouche à bouche toute la soirée. Superbe l'amitié, franchement ! Je soupire, bois un coup de la boisson pour me remonter le moral, et regarde autour de moi.

A côté de nous, il y a deux filles installées à une table elles aussi. Je ne les connais pas (peut-être de vue seulement), mais l'une d'elle est plutôt jolie. Quand une fille est belle, il faut se le dire à soi même non ? Je regarde mes « amis » qui vont se lèvent pour aller se déhancher sur la piste. Eh, on avait dit qu'on dansait pas ! Cool, maintenant je suis tout seul. La barbe, vraiment. Je prends mon verre, et jette un coup d’œil à la table d'à côté. Bon, quitte à se faire chier, autant aller parler.

« Salut. Je peux m'asseoir ? »

J'essaye d'être aimable, c'est grande chose ! J'ai même un léger sourire sur les lèvres. Mes potes disent que je suis beau-parleur quand je veux. Je crois que c'est vrai.

_________________
I change. You are changing me
Ven 26 Juin - 18:47
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Libre :







___________











___________


I'm the ghost of your past.


Je ne pense pas que parler soit une solution.


Qu'est ce qui m'a mis dans cet état ?


L'amour, évidement.


I've turned into a monster.


Scared ? Oh, you should not.


I'm nice with children...


When they are dead.

___________


« Ma philosophie c’est d’ignorer le problème jusqu’à ce que j’en sois complètement débarrassé. »


« Pourquoi tu ne souris plus ? Quelqu’un pourrait tomber amoureux de ton sourire ! »


« On appelle ça le chagrin, je pense qu’il y a 2 milliards de chansons écrites sur le sujet. »
Messages : 60
Poufsouffle
Le Bal de Noël

Si j'avais espérer un moment aller au bal de fin d'année avec Abigail, c'est loupé. Elle avait été invité par quelqu'un avant moi. Et puis, après ce qu'il s'est passé, je ne suis pas prêt de lui parler à nouveau. On s'est engueulé, comme n'importe qui après tout, mais ça a mal tourné. Ne pas se parler c'est une chose, mais qu'elle se transforme en renard et essaye de me tuer, s'en est une autre. Alors, pour cette fête, j'ai invité Tania. Et elle a dit oui. Je l'apprécie, et j'aimais bien la taquiner, mais je ne sais pas si je l'ai invité pour elle même ou plus pour énerver Abigail un peu plus.

Je me suis habillé rapidement, ce n'est pas comme si j'allais à un rendez-vous galant. Parce que je ne vais certainement pas au al pour faire de Tania ma petite amie. Plus les jours passent, et plus je me renferme sur moi même. Moi je parle aux autres, mieux je me porte. Tout le monde m'énerve au plus haut point, et je suis très bien seul dans mon coin. La bibliothèque est devenu mon refuge, moi qui n'était pas assidu au travail. Je ne le suis toujours pas d'ailleurs, mais plutôt que de faire mes conneries pour amuser la galerie, je plonge mon nez dans des grimoires poussiéreux.

Je sors de la salle commune, et je vois Tania qui est juste devant. J'ai un léger sourire de façade sur mon visage. Pour moi, la soirée de va pas être amusante. J'imagine bien que je vais voir Abigail au bras de je ne sais pas qui. Et ça va me faire mal. Quoi que, je ne suis pas sur de pouvoir encore ressentir de la douleur. Je tends mon bras à Tania pour qu'elle y passe sa main.

« Tu es très belle. »

Mais toujours moins qu'Abigail... Mais ça, ça ne compte plus. Au final, je m'en fiche d'elle. Qu'elle vive sa vie. De toute façon, elle ne va pas se gêner. Elle m'a bien fait comprendre que je n'étais plus rien pour elle. C'est bien, au moins je n'aurais plus à me préoccuper d'elle. J'essaye de me changer les idées. Je n'ai pas envie de penser à elle toute la soirée.

_________________
you were, you are and you'll always be the only one
Ven 26 Juin - 18:49
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Libre :


- Donc ça veut dire que tu m’aimes ?
- Evidemment, grosse nouille.


Tu t’envolera comme porté par les ailes d’un aigle, tu pourra courir sans jamais fatiguer.


Tu ne peux pas retenir tout le monde, tu peux retenir ton cœur avant qu’il ne s’enfuie dans le désert à jamais.
Messages : 8
Gryffondor
Le Bal de Noël

J'ai passé toute l'après midi à essayer de me décider pour ma tenue. C'est pas facile d'être une fille qui va à un bal, je vous le jure ! Surtout quand cette fille s'appelle Maureen, et qu'elle ne sait pas se décider pour sa tenue. Au final, j'ai opté pour quelque chose de simple. Une longue robe crème moulante, et des boucles d'oreilles dorées accordées à mon collier. Je me regarde une dernière fois dans le miroir. C'est satisfaisant. Le tissu met assez en valeur mes formes, sans pour autant être vulgaire.

Je sors de la salle commune, et j'ai une boule au ventre. J'ai invité Harmony. Et elle m'a dit oui. Qui l'eut cru ? J'ai peur de tout faire foirer, après tout, nous deux, on est juste des amies. Enfin, pour moi, c'est plus qu'une amie. Mais comme je ne sais pas ce qu'elle pense, je suis bien embêtée ! Je ne sais pas si j'aurais le courage de lui dire ce que je pense ce soir. Peut être. Il faut bien que je lui dise un jour de toute façon, ça ne peut pas rester indéfiniment comme ça.

Je descends les escaliers pour aller rejoindre ma... cavalière ? Je n'ai pas mis de talons, je ne suis pas folle non plus. Juste des ballerines de la même couleur que ma robe. A chaque marche descendue, mon cœur s'emballe un peu plus. Ce n'est qu'une soirée entre amie... Sauf que cette amie, je l'aime ! Ah, ce n'est vraiment pas facile de faire du tri dans ma tête. J'essaye de faire le vide, pour rester calme. Je ne veux pas perdre mes moyens devant elle.

D'ailleurs, parlant de Harmony, elle m'attend. Et merde, je suis en retard. Bravo Maureen, vraiment ! Tant pis, ça ne sert à rien de culpabiliser. J'arrive à sa hauteur, et lui adresse un large sourire. Ne pas faire trembler ma voix, pitié.

« Désolé d'être en retard. »

Ça a l'air d'aller. Bien que mon cœur ait juste envie d'exploser là. De stress, mais aussi de joie. Parce que la demoiselle que j'aime est magnifique.

_________________
That's a magical kiss, it makes you happy !
Ven 26 Juin - 18:51
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Libre :
Personne ne peux deviner sur quelle face la pièce va tomber, il faut la lancer pour le savoir.


- Si vous aviez un conseil à donner à une femme, quel serait-il ?
- Aimer.


- À un enfant ?
- Aimer.


- À une adolescente ?
- Aimer. 


J’espère juste qu’un jour il reviendra à la maison et peut-être qu’on arrêtera d’être triste.
Messages : 9
Prof
Le Bal de Noël

J'ai demandé à Lyra si elle voulait venir avec moi au bal de noël. Et devinez quoi ? Elle a accepté ! J'ai l'impression d'être un gosse qui attend ses cadeaux là. Je suis un peu nerveux. Mais ça va. Après tout, j'ai pas à l'être, pas vrai ? On est juste entre ami au bal. Et puis, on va voir d'autres professeurs. Mais j'ai toujours une sensation bizarre quand je suis avec Lyra. Je l'apprécie beaucoup et lorsque je vois un sourire sur son visage, ça me rend heureux à mon tour.

Je rajuste mon nœud papillon autour de mon cou, et me regarde une dernière fois dans le miroir. Ça fera l'affaire. Je passe une main dans mes cheveux, plus par automatisme qu'autre chose. Je sors de ma chambre (et oui, les professeurs ont le droit à un petit coin rien qu'à eux), et marche dans le couloir, pour me rendre devant la porte de la chambre de Lyra. J'attends devant sa porte qu'elle sorte, comme nous avions convenu ce point de rendez-vous. Je la vois sortir, et un large sourire s'inscrit sur mon visage. Mon angoisse s'envole, et je regarde la tenue de Lyra.

« Ça te va à ravir. »

Il ne nous reste plus qu'à rejoindre la salle de bal pour profiter de la soirée. Sincèrement, j'ai hâte.

_________________
A smile inscrived on sadness
Ven 26 Juin - 18:55
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Libre :




























Messages : 49
Gryffondor
Le Bal de Noël

Le bal. Ce n'est pas vraiment mon trip de sortir en robe devant tout le monde ou même de danser devant tout le monde mais bon... J'ai besoin de me changer les idées, mes amies aussi, alors c'est tout benef vu que j'y vais accompagnée. Par mes amies, oui, de loin, mais surtout par un gars qui m'a invitée pour aller au bal avec lui. Nous ne sommes pas ensembles, c'est juste pour y aller en amis et ne pas rester traîner dans un coin de la salle toute la nuit.

C'est un gars que je connais depuis pas mal de temps, de vue et on se parle quelques fois, et le problème - ou l'avantage ? - c'est que c'est un ami de Kenneth. Enfin, je ne sais pas. Avant, ils trainaient toujours ensembles, là, je sais pas si c'est toujours d'actualité. Je me fiche un peu de Kenneth, là. Je m'en fiche complètement, je crois. J'ai voulu le tuer, et je sais même pas si je regrette, alors... Et je ne sais pas si j'ai accepté pour être avec un gars, ou bien pour me faire remarquer par Kenneth. Je sais pas, je sais plus.

Je suis pas habituée à me mettre en robe et pourtant, cette robe ci, je l'ai achetée dans un magasin de moldu, en début d'année, et personne ne sait que je l'ai. Je ne l'ai jamais portée, alors pour le bal, bah, c'est bien quoi... Je ne vais pas me prendre la tête, clairement. Je laisse mes cheveux blonds détachés, un collier en argent ainsi que des boucles d'oreilles pour aller avec la robe que j'ai. Le haut est noir, et le reste rouge et noir. C'est sombre, et ça contraste avec mes cheveux, c'est ça qui me plait.

Une fois prête, je rejoins mes amies qui sont aussi appretées, et nous nous rendons vers le grand escalier, où tous nos cavaliers sont déjà là. Tous, ouais, on est que trois amies, après tout... Un sourire se dessine sur mes lèvres quand je croise le regard de mon cavalier, et je descends les escaliers, avec précaution quand même, les talons, c'est pas mon truc, vous voyez ? Je passe ma main sur le bras tendu de mon cavalier et nous entrons dans la salle. Mon regard balaye la grande salle, complètement métamorphosée, quand, tout à coup, je vois quelque chose qui n'est autre qu'une vision d'horreur. Cette garce est avec Kenneth ? Allez-y, sautez vous devant mon nez pendant cette soirée, je dirai rien ! Je détourne le regard, faisant glisser ma main le long du bras de mon cavalier, pour aller la placer dans sa main. Il ne comprend pas ce qu'il se passe, mais il ne me repousse pas. Je vais pas survivre à cette soirée...



_________________

Lorsque l'on perd l'amour de sa vie, c'est un peu comme se perdre soi même. Une partie de nous, de notre âme s'envole. C'est atroce ce sentiment de vide dans son ventre, et cette nostalgie amère dans sa tête.
Ven 26 Juin - 19:47
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Libre :














Messages : 10
Serdaigle
Le Bal de Noël

Galérer. J'ai fait ça toute l'après-midi. Et toute la semaine en fait... Acheter une robe pour le bal en urgence et tout, c'est galère je vous jure ! Je suis pas habituée au bal, et parfois je dis avoir une migraine ou être malade pour pas y aller... Faut pas me montrer des filles en robe, hein. Ma bisexualité n'est pas dévoilée au grand jour, mais, ne jamais m'envoyer au bal alors qu'il y a des filles en robes, si vous voulez éviter que je bave ou que je saigne du nez... On s'éloigne du sujet, non ?

Résultat, cette année, je vais au bal. Et la cerise sur le gateau, c'est qu'il y a toutes les années et même les profs, superbe ! Je sais pas qui a eu l'idée de m'emmener... Ah, si, Maureen, bien entendu. Et moi, j'ai dit oui, bien entendu. J'espère juste que... Enfin, ça vaut mieux pour elle si elle n'a pas mis de robe claire, parce que je vais saigner du nez, moi je vous le dis. Quoi ? Je l'ai dit ? Merde. Oui, Maureen est belle, j'adore ses cheveux, j'adore son caractère, son rire, tout chez elle. Mais juste en amitié... Comment ça, c'est la description de l'amour ?!

Résultat, j'ai acheté une robe en urgence. Elle m'arrive aux genoux, elle est bleu clair et avec du bleu plus foncé. Belle description, hein ? J'ai mis des talons argentés et des bijoux de même couleur. Mes cheveux sont détachés et légèrement ondulés, ça va aller, vous pensez ? Je me rends donc à l'entrée de la Grande Salle, où beaucoup d'autres personnes attendent leur partenaire. Je ne suis pas pressée, on a toute la nuit.

Mon regard se balade un peu partout autour de moi, alors que je lève la tête vers le haut du grand escalier... Oh, des cheveux roux. C'est Maureen, c'est obligé. Vous avez vu ses cheveux vous ? Ils sont magnifiques... Et elle aussi. Un sourire se dessine sur mes lèvres et je la regarde descendre l'escalier.

« Désolé d'être en retard. »

Elle est pardonnée... Elle est sublime. Arrête de la regarder, arrête de regarder ses courbes, arrête Harmony ! Mon regard plonge dans le sien, mon éternel sourire sur les lèvres.

- C'est pas grave.

Je souris avant de me retourner vers la grande porte en face de nous. Bon, quand faut y aller, faut y aller. J'adresse un regard à Maureen puis commence à marcher pour entrer dans la salle. Mon regard balaye celle-ci, complètement décorée et pas reconnaissable. Nous nous dirigeons vers les tables, pour aller boire un coup. Je soupire avant de sourire et de me diriger vers la piste, adressant un grand sourire à Maureen.

- Viens danser !

_________________
I kissed a girl and I liked it !
Le goût de ses lèvres sur les miennes était la sensation la plus agréable que l'être humain pouvait connaître. Bien entendu, après sa peau contre la mienne...

TAZER.
Ven 26 Juin - 19:50
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Libre :


















Messages : 23
Serpentard
Le Bal de Noël
Moi qui n'étais pas du tout enthousiaste pour aller à ce bal, je peux dire que désormais, je suis bien contente d'être là. Je ne sais pas pourquoi, pour la première fois de ma vie, je me sens belle. Enfin, présentable, acceptable quoi. Parce que mon physique, c'est pas le top des mannequins... Mais cette robe me rend plus confiante, avec les bijoux qui y sont accordée. J'inspire lentement avant de descendre le grand escalier qui donne sur les portes de la salle, où John m'attend. J'espère que je ne suis pas en retard...

Il est magnifique. Séduisant. Parfait. Mes lèvres prennent possession des siennes, et je ferme les yeux, pour apprécier et savourer le goût de ses lèvres sur les miennes. Nos lèvres s'éloignent et j'ouvre les yeux pour les plonger dans les siens. Ses yeux bleus sont magnifiques. Tout comme lui même. Il est toujours magnifique.

« Tu est magnifique. »

Un sourire s'étire sur mes lèvres, alors que mon regard reste plongé dans le sien. Je pourrai m'y perdre pendant des heures, comme je pourrai l'embrasser pendant des minutes et des minutes. Comme j'aimerai le garder avec moi, tout le temps, pour toujours.

- Toi aussi.

Mon bras s'accroche au sien qu'il me tend, et je le détaille encore quelques secondes avant de détourner le regard vers les portes, et nous nous avançons vers la grande salle. Je suis heureuse d'être là, avec celui que j'aime à mon bras, pour une nuit qui n'est pas prête d'être oubliée. Nous entrons dans la grande salle et je m'arrête lorsque je vois toutes les décorations. La grande salle est sublime, et j'aurai presque du mal à la reconnaître. Je lève la tête vers le plafond d'où tombe des flocons de neige. Ils ont fait fort, je peux vous le dire. Je tourne la tête vers mon cavalier, un sourire sur les lèvres.

- On va danser ?


_________________
I'm yours
And
You're mine, John.
Ven 26 Juin - 20:28
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Libre :






















Messages : 24
Serdaigle
Le Bal de Noël


Je ne sais absolument pas ce que je fais là. Je n'ai pas de devoirs, on est en vacances, mais j'aurai bien trouvé quelque chose à faire d'intéressant, pas comme de rester plantée à une table avec une amie en train de mater celui qu'elle a en vue. L'amour, c'est pas quelque chose d'inintéressant, ça ? Si, comme ce bal. Je soupire avant de plonger mon regard dans la boisson que je tiens entre mes mains, regardant mon reflet dans le liquide. Vous avez vu ma tête ? J'ai aucune chance de séduire quelqu'un, hein.

J'ai jamais eu de vues sur quelqu'un à Poudlard. L'amour, c'est pas pour moi, il faut croire... Je me concentre principalement sur mes études, et d'ailleurs, c'est bien ça qui pose un problème à tous les Serpentards que je croise. J'ai des bonnes notes, je suis coincée, je participe en cours... Et d'après eux, c'est la honte. Et c'est ça qui m'a fait perdre toute confiance en moi. Mon amie se lève, me disant qu'elle revient, et je relève la tête, fronçant les sourcils. Qu'est-ce qu'il se passe là ?

« Salut. Je peux m'asseoir ? »

Je tourne la tête vers l'origine de la voix, et mon regard croise celui d'un grand brun. Je le détaille et je me fige lorsque je vois la couleur de sa cravate. Verte. C'est un Serpentard. Qu'est-ce qu'il me veut, lui ? Me foutre la honte ? M'insulter ? Me frapper ? Comme tous les autres serpents avant lui ? J'ai pas confiance. Mais je me vois mal remballer un Serpentard, vous voyez ?

- Oh, euh... Oui, si tu veux.

Je crois que je vais finir en tête à tête avec un Serpentard. Qui l'eut cru ? Personne. Mais ça peut vite dégénérer. Mon regard se repose sur la boisson alors qu'il s'asseoit en face de moi. Je comprends mieux pourquoi mon amie est partie. Elle est belle, l'amitié. J'expire lentement avant de prendre mon courage à deux mains et relever le regard vers le Serpentard.

- C'est quoi ton nom ?

_________________
Un été en plein hiver
Dreams are like angels, they keep bad at bay. Love is the light, scaring darkness away. I’m so in love with you... Make love your goal, the power of love. ∞
Ven 26 Juin - 20:53
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Libre :







Messages : 8
Poufsouffle
Le Bal de Noël

Le bal. D'habitude, j'y vais tous les ans avec mes amies, pour aller regarder les autres danser ou même se moquer. Se moquer de qui, de quoi ? De ceux qui ne savent pas danser. C'est quand même mieux d'apprendre à danser avant d'aller à un bal, non ? En robe, et en talons pour mesdames, c'est un peu plus d'entrainement que pour monsieurs. Ou les talons qui tiennent pas, c'est marrant, aussi. Mais moi, je ne  me moque pas de tout le monde pour rien, j'aime pas me moquer, c'est immature. Et ça fait mal aux gens, alors quand ils ont rien demandé...

Nous étions trois amies, toute l'après-midi, à essayer des robes, à en changer... Eh bien oui, cette année, on n'y va pas uniquement entre amies. Elles ont été invitées, ou plutôt, on invité des gars à venir au bal avec elles. Et moi aussi j'ai été invitée, par Kenneth ! Vous comprenez un peu ma joie maintenant ? Lui, il m'a invitée, moi, au bal ! Et pas cette garce d'Abigail. Ils se sont engueulés, et bien, il parait... C'est tout bénéfices pour moi, je la supportais pas cette conne.

Après des heures d'essayage, j'ai enfin opté pour une robe blanche et argentée, des boucles d'oreilles de même couleur et un large collier. J'ai laissé mes cheveux libres, mais ils sont bouclés. Un peu de maquillage, chose bien rare, et c'est bon. Je vais voir Kenneth, hein, c'est pas comme si j'allais voir un gars laid quoi. Et c'est pas comme si j'allais voir celui que "j'aime en secret". Enfin préparée, je sors de la chambre commune avec mes amies, accompagnée de celles-ci, aussi appretées que moi. Nos points de rendez-vous sont devant la salle commune, vu que bien évidemment, nous sommes à Poufsouffle. Nos cavaliers arrivent quelques minutes après, et quand j'aperçois Kenneth, un sourire étire mes lèvres. Je passe ma main dans le bras de Kenneth lorsqu'il me tend celui-ci.

« Tu es très belle. »

Je baisse la tête, un large sourire sur les lèvres, mes joues rougissant légèrement. Je relève la tête et porte mon regard sur Kenneth avant de lui répondre:

- Merci. Tu es très beau.

Il est tout le temps beau, en vrai. Je tourne la tête avant d'inspirer lentement, et nous partons en direction de la grande salle. Une fois les portes passées, mon regard se pose sur toute la salle, complétement décorée. Mon regard croise celui d'une blonde que je déteste et qui me fusille du regard, et je lui souris, pour la provoquer. Je retourne la tête vers Kenneth par la suite.

- On va danser ?


_________________

Can you fix the broken ?
Can you feel my heart ?


Sam 27 Juin - 11:17
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Libre :
Je suis occupé. En fait comme vous le voyez je ne suis pas occupé, c’est une façon polie de vous dire de dégager.


- D’où venez-vous comme ça ?


- Du singe si on en croit les démocrates.


On ne réfléchit à sa vie que quand on fait des erreurs.


Je vous aime... J’aimerais mieux pas ; mais j’y arrive pas.
Messages : 23
Serpentard
Le Bal de Noël

Je tiens ma bierraubeurre, m'avançant vers la table à côté de la mienne. Il y a quelques instants j'aurais dit « la notre », mais mes potes ont préféré filez sur la piste de danse pour draguer. Sympathiques, oui... Et comme je n'ai pas envie de passer la soirée seul, j'ai décidé d'aller m'incruster à la table d'à côté. Il y a une fille pas mal en plus. Et sa copine semble remarquer que c'est à elle que je m'intéresse, comme elle se lève prétextant sûrement quelque chose de bidon. Je demande à la jeune fille blonde si je peux m'asseoir là.

-Oh, euh... Oui, si tu veux.

Parfait. Je la gratifie d'un franc sourire, avant de m'asseoir en face d'elle. Je l'ai déjà sûrement croisée dans Poudlard, mais nous sommes tellement nombreux que je ne m'en souviens pas. Je bois une gorgée de bierraubeurre, jetant un regard aux alentours. Je n'ai vu aucun de mes amis un peu lourd qui nous regardait, c'est déjà ça. Je reporte mon attention la fille en face de moi.

-C'est quoi ton nom ?

J'allais lui demander. Les grands esprits se rencontrent, n'est ce pas ce qu'on dit ? C'est vrai que je m'installe à sa table sans finalement rien connaître d'elle, pas même son nom. C'est bien pour cela qu'on peut parler.

« Je m'appelle Evan Cowill. Et toi ? »

Je ne sais pas non plus de quelle maison elle vient. J'espère juste que ce n'est pas une Gryffondor. Si quelqu'un me voit traîner avec l'un de ces lions... Et je n'ai pas envie de traîner avec l'un deux. Mais je doute que ce soit une des leurs. Sinon elle aurait un truc rouge et or pour rappeler sa maison, évidemment. On dit après les Serpentards qu'on est prétentieux, mais je trouve nos ennemis de toujours bien pires. Ils ne sont pas capables de faire quelque chose ou d'aller quelque part sans crier à tout le monde qu'ils sont des lions... C'en est pathétique. Les Serpantards eux, n'ont pas besoin de le dire. On nous reconnaît.

« De quelle maison es-tu ? »

Et si malgré ça, c'est une Gryffondor, je vais finir ma soirée ailleurs moi.

_________________
I change. You are changing me
Mar 28 Juil - 18:00
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Libre :






















Messages : 24
Serdaigle
Le Bal de Noël
Je ne sais pas ce qu'il m'a prit. Un Serpentard portant fièrement la couleur verte sur sa tenue m'aborde en me demandant s'il pouvait s'asseoir à ma table. Ce n'est pas comme si mon amie qui m'aidait à avoir un peu confiance en moi était partie en le voyant arriver, me laissant en plan face à un Serpent. Ce n'est pas comme si j'étais le souffre-douleur des Serpentards, hein. La faible Gwendolyn, l'intello Gwendolyn, l'inutile Gwendolyn. Je ferme les yeux quelques secondes pour m'enlever ces pensées de la tête alors que j'accepte la demande du gars. Mon regard se perd dans le fond de ma boisson, et j'essaye de garder mon calme face à ce Serpentard. Je relève finalement les yeux vers lui pour lui demander son nom avant que mon regard balaye la salle par la suite. Je n'ai pas envie de fixer un Serpentard dans les yeux, beaucoup pensent que c'est de la provocation, je l'ai appris bien des fois et ça commence à rentrer dans ma tête.

« Je m'appelle Evan Cowill. Et toi ? »

Mon regard capte de nouveau le sien alors que sa voix parvient à mes oreilles. Evan, hein ? C'est pas le plus inconnu des Serpentards. Mais je ne le connais pas plus que ça, pas du tout même. Son nom est connu des autres maisons, mais je n'avais jamais eu la "chance" de mettre son visage sur son nom, c'est chose faite. Bien que je sois encore septique face à ses intentions. C'est un Serpentard, après tout... J'ignore si mon nom est connu pour être la souffre-douleur de service, à Serpentard. Peut-être. Je veux pas le savoir.

- Gwendolyn Wreke.

Je prends le temps de l'observer. Ses yeux, ses traits de visage, ses cheveux. Pour tout vous dire, il n'est pas laid. Mais alors pas du tout. Il a du charme. Mon regard se pose sur sa cravate verte et je baisse le regard vers ma boisson. J'en bois quelques gorgées avant de regarder les personnes en train de danser, et quand la musique se fait un peu plus forte, je fronce légèrement les sourcils avant de soupirer. Je ne suis pas à ma place ici.

« De quelle maison es-tu ? »

Je relève lentement la tête avant de passer ma main dans ma nuque. La question fatidique. Quoi que ce n'est pas la mer à boire mais j'ai plus peur de sa réaction car je n'ai pas honte de ma maison. Mais la conversation se passe bien - pour le moment - alors...

- Je suis à Serdaigle. Et toi à Serpentard, sans aucun doute...

Un léger sourire se dessine sur mes lèvres alors que je regarde sa cravate puis mon regard s'estompe lorsque je saisis ma boisson pour en boire le contenu. Je relève finalement les yeux, décidant de prendre sur moi pour le regarder dans les yeux.

- Où sont tes amis ? Je doute que tu sois venu seul...

Par cela je veux dire que les Serpentards sont très... Comment dire... Ils restent souvent en groupe.

_________________
Un été en plein hiver
Dreams are like angels, they keep bad at bay. Love is the light, scaring darkness away. I’m so in love with you... Make love your goal, the power of love. ∞
Mar 28 Juil - 19:22
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Libre :
Je suis occupé. En fait comme vous le voyez je ne suis pas occupé, c’est une façon polie de vous dire de dégager.


- D’où venez-vous comme ça ?


- Du singe si on en croit les démocrates.


On ne réfléchit à sa vie que quand on fait des erreurs.


Je vous aime... J’aimerais mieux pas ; mais j’y arrive pas.
Messages : 23
Serpentard
Le Bal de Noël

- Gwendolyn Wreke.

Ce prénom, je le connais. C'est donc elle qui se fait martyriser par les Serpentards. Je ne sais pas bien pourquoi d'ailleurs. C'est elle la tête de Turc, alors qu'elle ne nous a jamais rien fait à ma connaissance. Je lui demande sa maison. Si c'est une Gryffondor, alors c'est sûrement elle qui a été choisie pour subir les gueguerres entre nos maisons.

-Je suis à Serdaigle. Et toi à Serpentard, sans aucun doute...

Alors c'est juste que c'est sur elle que c'est tombé. Comme ça, sans véritable raison. Des fois il ne faut pas trop chercher à comprendre le comportement de certains Serpentards.

« En effet. »

Je ne sais pas si ça va l'enchanter. Je me doute que non. Mais jusque là elle ne s'est pas enfuie en courant, c'est déjà un bon point, non ? Je ne suis pas ce genre de Serpents à traumatiser tout le monde sans raison. Si quelqu'un s'en prend à moi, c'est là que je deviens méchant. Et je peux e rester avec lui un long long moment.

- Où sont tes amis ? Je doute que tu sois venu seul...

Elle a encore visé juste. Je jette un coup d’œil sur la piste de danse, et les vois se déhancher, et ils sont rarement loin d'une fille si vous voulez mon avis.

« Ils sont partis danser... Sympa les potes, hein. »

Elle sait bien de quoi je parle, son amie l'a elle aussi laisser quand elle m'a vu arriver. Bah, je la comprends. Je crois que j'aurais fait pareil à sa place... C'est toujours marrant vu de ce point de vue là. Je finis ma bierraubeurre, et repose le verre sur la table. Je jette un coup d’œil aux danseurs... Et finalement, ça donne envie de les rejoindre. Je pose mon regard sur celui de Gwendolyn, et lui adresse un sourire comme j'en ai le secret.

« Est ce que mademoiselle voudrait m'accorder une danse ? »

Plus ringard, on peut mal. Mais je trouvais l'époque de la bienséance et de la courtoisie bien plus charmante que celle d'aujourd'hui. Au moins, à ce temps là, les hommes et femmes avaient de la tenue et savaient danser sans avoir à se coller à leur partenaire.

_________________
I change. You are changing me
Mer 29 Juil - 14:57
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Libre :






















Messages : 24
Serdaigle
Le Bal de Noël

« En effet. »

Je suis bien tombée moi, dites donc. Evan Cowill, le Serpentard par excellence. La famille Cowill est une famille entièrement constituée de Serpentards ( à une exception prêt ) et est l'une des plus connue à ce niveau. Et voilà que je me retrouve à parler avec un membre de cette famille, comme si de rien n'était. Je ne juge pas sur les maisons, toutes les maisons ont leurs qualités. Mais comprenez que Serpentard est de loin celle que j'aime le moins. Après tout, eux me détestent aussi, et pourtant... Je n'ai rien fait. Rien qui puisse leur nuir. Je lui demande ensuite où sont ses amis, car un Serpentard ne reste pas seul. Il paraît que c'est l'une des maisons les plus soudées. Je ne vais pas aller demander, vous voyez ? Je finis ma boisson avant de relever le regard vers le Serpentard.

« Ils sont partis danser... Sympa les potes, hein. »

Un léger sourire étire mes lèvres. Ah, ça... Les amis qui partent sans prévenir personne et en oubliant qu'on existe, je connais. Mais ça ne me dérange pas plus que ça, j'apprécie la solitude. Seulement, j'apprécie aussi quand il y a une raison valable à ce changement brutal de situation. Parce qu'un "je reviens", c'est le mensonge le plus prononcé au monde.

- En effet.

Ce n'est pas comme s'il m'avait répondu cela il y a quelques instants... Aucune provocation, juste une réponse simple. J'espère seulement qu'il ne va pas prendre ça pour quelque chose qui ne l'est pas, vous voyez ? On est sûr de rien avec les verts et argents. Mon regard balaye la grande salle métamorphosée et mon regard se pose sur mon amie partie quelques instants plus tôt. En train de danser avec un gars. On avait dit pas de danse ! Je soupire longuement avant de reporter mon regard sur Evan, qui me sourit.

« Est ce que mademoiselle voudrait m'accorder une danse ? »

J'hausse les sourcils. Lui... Moi... Danser ? Je sais danser, ce n'est pas ça le problème. Mais... Avec lui ? Un Serpentard ? Un Cowill ? Je crois que je suis dans un rêve... Ou dans un cauchemar ? Je ne sais pas. Mais je ne contrôle pas mes paroles.

- Si Monsieur le propose...

Qu'est-ce que je viens de faire, dites-moi... Me jeter dans la gueule du serpent, c'est ça. Je me lève, encore un peu déboussolée. Il n'a pas l'air méchant. Mais les apparences sont parfois trompeuses. Après quelques pas, nous nous retrouvons sur la piste de danse, et je ne sais pas encore exactement comment j'ai fait pour me retrouver là.

_________________
Un été en plein hiver
Dreams are like angels, they keep bad at bay. Love is the light, scaring darkness away. I’m so in love with you... Make love your goal, the power of love. ∞
Mer 29 Juil - 16:58
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Libre :







































Métier : Professeur de sortilèges
Messages : 33
Le Bal de Noël

Le bal de Noël. J'ai du y assister lorsque j'étais encore étudiant à Poudlard, mais je ne m'en souviens plus. Comme beaucoup d'autres choses. Alors aujourd'hui, c'est quelque chose de nouveau pour moi. Et ce n'est pas pour me déplaire. J'ai donné un coup de main pour préparer la salle, et ce que j'en ai vu est vraiment incroyable. Cette soirée s'annonce divertissante.

Ce soir, même si les professeurs sont censés surveiller les étudiants, on sait très bien que la plupart sauront se tenir. Beaucoup d'entre nous vont à ce bal accompagnés, et c'est aussi mon cas. J'ai demandé à Esther si elle voulait bien m'accompagner, et elle a accepté. Je suis très heureux de m'y rendre en sa compagnie. C'est une amie que j'aime beaucoup... Peut être un peu trop pour n'être qu'une amie.

Depuis mon accident je me torture trop l'esprit. Ce soir, j'ai décidé de ne penser qu'à la soirée, ma nouvelle vie, les gens que je connais vraiment. J'ai envie de passer un bon moment pour une fois.

Habillé d'un smoking bleu foncé, je regarde mon allure dans le miroir, et réajuste le nœud de ma cravate. Beaucoup de garçons seront sûrement en robe de sorciers, mais je n'en avais pas envie. Je sors de mon appartement -tous les professeurs en ont un, ça ne rigole pas ici- pour me rendre au bout du couloir, endroit ou j'attends Esther. Je dois avouer que je suis un peu stressé par cette soirée, mais il n'y a pas de quoi. Tout va bien se passer, après tout c'est pas comme si j'avais inviter la femme que j'aime à venir avec moi...
Mer 14 Oct - 21:12
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: