:: ...A Perpette :: Asie :: Japon :: Tokyo Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
crépuscule || Chang-Hyun
avatar
Messages : 27
Dieu
Il n’est pas de passion plus diaboliquement impatiente que celle d’un homme qui, frissonnant sur l’arrête d’un précipice, rêve de s’y jeter.
夕刻
☆ Hyun & Akira ☆


Chemise bleue claire, pantalon moulant noir, chaussures noires que j'ai choisies classes. Oui, j'ai soigné ma tenue. Je me suis également arrosé de parfum (pas trop non plus, restons sérieux) et j'ai choisi de mettre quelques unes de mes plus jolies bagues. Pourquoi me suis-je soigné ainsi ? Parce que sur le siège passager de ma Porsche est installé Chang-Hyun. Et que je l'amène au cinéma. C'est très cliché dit comme ça. C'est parce que ça l'est. Je roule tranquillement en direction du cinéma en plein air. Pour aller voir James Bond contre Dr. No.

On dirait totalement une scène clichée d'un vieux film américain. C'est pas grave, ça va être cool. Je suis avec Hyun, ça l'est déjà. Je ralentit à l'arrivée du drive-in, m'arrêtant devant le guichet pour acheter nos places, des pop-corn et des boissons. Je me gare au premier rang, qui est légèrement en hauteur par rapport à l'écran. Je sors de la voiture, invitant Hyun à faire de même.

- Je vais baisser les sièges avant, on sera mieux sur la banquette arrière.

Non, je ne fais pas ça dans un quelconque but sexuel. On sera vraiment mieux sur la banquette arrière, il y a plus de place pour poser la bouffe. Je me penche dans la voiture et baisse les sièges au maximum. Je laisse le coréen s'installer et rentre ensuite dans la voiture.

Je suis assis à côté du jeune homme, à une distance assez respectable. Je ne sais pas pourquoi je me sens stressé. C'est ridicule. C'est une soirée comme une autre. C'est un rencard, ok, mais je ne vois pas pourquoi ça serait censé me stresser. Le film commence. Je me détends complètement, maintenant que je sais que je dois regarder ce film. Et manger des pop-corns dans le pot que j'ai posé devant nous.

Dim 19 Aoû - 21:44
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Libre :



Messages : 31
Il n’est pas de passion plus diaboliquement impatiente que celle d’un homme qui, frissonnant sur l’arrête d’un précipice, rêve de s’y jeter.
夕刻
☆ Hyun & Akira ☆


Voilà enfin une soirée que je m'autorise à ne pas passer au QG, au casino ou encore au garage. Ce soir, je sors, et ce n'est pas pour aller boire dans un bar, voler une voiture ou dépasser grandement les limites de vitesse. Non, ce soir, je le consacre à une activité civilisée, en charmante compagnie. Je vais au cinéma avec Akira, et cela ressemble très fortement à un rendez-vous. Mais je n'en dirai rien et lui non plus, car après tout, ce n'est qu'un cinéma en bagnoles entre potes. Pouvons-nous même nous considérer comme « potes » ? C'est une bonne question.

Je suis assis dans la Porsche du japonais, la fenêtre descendue et mon bras sorti par celle-ci. Mon regard sur la route devant nous, je me perds cependant quelques secondes à détailler le japonais, comme à mon habitude. Sa chemise, son pantalon bien moulant -comme je les aime en secret- et je me perds aussi dans son parfum. Il sent très bon et c'est très agréable. Quand à moi, je suis simplement habillé d'un jean sombre, d'un col roulé noir surmonté d'une veste en cuir toute aussi noire. Très gai, en effet. Mon regard se pose sur les veines saillantes du japonais, et je me reconcentre finalement sur la route et sur notre arrivée au drive-in.

La Porsche du japonais fait tâche au milieu des quelques voitures déjà arrivées, et cela me fait doucement sourire. Les personnes se retournant sur le passage d'une vieille voiture ou d'une voiture très récente me feront toujours rire. Peut-être que nous aurions du venir avec une de mes voitures, pour rester dans le thème du film que nous allons regarder ? Je n'ai jamais emmené Akira faire un tour. Il ne connaît que deux de mes voitures, pour le moment. James Bond contre Dr. No. Un classique qui reste toujours aussi agréable à regarder. J'aime beaucoup James Bond, même si cela peut paraître un peu cliché. De plus, qui ne s'est jamais retrouvé à mater Daniel Craig dans les derniers films sortis ?

- Je vais baisser les sièges avant, on sera mieux sur la banquette arrière.

Sorti de la voiture, je glisse mes mains dans les poches de mon pantalon, observant les personnes et les voitures autour de nous avant de me retourner vers le japonais. Une fois les sièges avant baissés, je m'installe sur la banquette arrière, en attrapant quelque chose à manger, puis je regarde Akira faire de même. Je tente de trouver une position agréable, puis finalement je décide de ne pas me mettre entièrement face à l'écran. Je suis en travers de la banquette, pour pouvoir garder un œil sur le jeune homme tout en suivant le film. Dès que celui-ci commence, je commence à manger discrètement, et dès que le beau gosse apparaît à l'écran, je ne peux m'empêcher de dire :

- James Bond, quel homme.

Je peux me permettre cette remarque avec quelqu'un tel qu'Akira à mes côtés, étant donné que celui-ci peut comprendre de quoi je parle. Lorsque le film ne laisse pas apparaître James, je jette toujours un petit regard à Akira, préférant cette vue là à celles de paysages ou autre.

Lun 20 Aoû - 20:11
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 27
Dieu
Il n’est pas de passion plus diaboliquement impatiente que celle d’un homme qui, frissonnant sur l’arrête d’un précipice, rêve de s’y jeter.
夕刻
☆ Hyun & Akira ☆


Je m'installe bien au fond du fauteuil, regardant l'écran en ne manquant pas de jeter des coups d'oeil à Hyun. Je mange tranquillement du pop-corn, plus si stressé que ça par sa présence. J'apprécie être avec lui. Et puis, je vais pas me mettre la pression pour une sortie entre potes ? bon, d'accord, appelons ça un rencard. Finalement j'ai de quoi me mettre la pression.

- James Bond, quel homme.

Je tourne la tête vers le jeune homme, un sourcil haussé et un sourire en coin. Il a raison. Mais il y a un homme plus charismatique, plus beau, assis juste à côté de moi. Je détourne les yeux avant que mon regard ne devienne trop insistant. Je me lève pour attraper une bouteille de soda. Je me rassois plus près de Hyun, de manière à ce que nos cuisses se frôlent. Oui, c'était calculé. Je fais comme si de rien n'était et bois quelques gorgées de soda. Je repose la bouteille à nos pieds.

Plusieurs minutes se sont écoulées, et arrive la scène de la plage. Un moment à la fois sexy et rempli de tension. Qui me fait un peu penser à Hyun finalement. Ma main était jusqu'alors posée sur ma cuisse se glisse sur celle du coréen. Ma paume se pose légèrement plus haut que son genoux, mes doigts entourant le haut de sa rotule. Cette position me parait très naturelle. J'espère que le jeune homme n'y échappera pas, car j'apprécie la chaleur de son corps sous ma peau. J'ai déjà posé ma main sur sa cuisse et il ne s'était pas enfui, je ne vois pas pourquoi il le ferait cette fois-ci.

Je suis à l'aise avec lui et ne me rends pas compte que mon pouce dessine de lents ronds sur sa cuisse.


Mar 21 Aoû - 19:48
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Libre :



Messages : 31
Il n’est pas de passion plus diaboliquement impatiente que celle d’un homme qui, frissonnant sur l’arrête d’un précipice, rêve de s’y jeter.
夕刻
☆ Hyun & Akira ☆


J'attends la réaction du blond face à mes quelques mots, et elle ne tarde pas. Bien. Il réagit comme je l'attendais, c'est-à-dire qu'il comprend ce que je veux dire. Moi, vérifier sa réelle attirance pour les hommes et vérifier qu'il ne s'amuse juste pas ? Je n'oserai pas voyons. Je repose mon regard sur l'écran que le japonais se lève, continuant de manger mon pop-corn en faisant attention de ne pas en mettre partout. Pour une fois que je peux manger tranquillement en regardant un film sans que les gens dans la salle autour de moi ne se mettent à s'énerver…

Je baisse rapidement le regard quand je sens quelque chose toucher ma cuisse, s'avérant que c'est la propre cuisse du japonais qui vient de frôler la mienne. Je me mords l'intérieur de la joue, faisant semblant de passer outre ce qui vient d'arriver, malgré le léger frisson qui a parcouru mon corps. J'inspire lentement, continuant de manger mon pop-corn pour me changer les idées, le regard posé sur l'écran.

Finalement, une de mes scènes préférées passe enfin. Celle de la plage. Un sourire en coin naît sur mes lèvres, que je ne peux retenir. Je repose mon pop-corn, préférant me concentrer sur la scène sans être dérangé… Et malgré ça, je me retrouve bien vite dérangé. Même si je doute que ce terme soit le bon à employer dans cette situation. La main d'Akira vient de se poser sur ma cuisse. Et je viens de frissonner bien trop fort à mon goût. Zone dangereuse. Il le sait. Ce n'est pas la première fois qu'il a ce genre de comportement avec moi. Il avait déjà posé sa main sur ma cuisse quand on rentrait en voiture. Et déjà, quand j'étais finalement rentré dans ma voiture, j'avais bandé fort. Très fort.

Je déglutis difficilement, tentant de ralentir ma respiration et en essayant de ne pas bander comme je l'avais fait la première fois. Ce qui est difficile, très difficile, étant donné que le jeune homme a décidé de faire des ronds sur ma cuisse. Je ne dis rien, tentant de me concentrer sur le film. Je me replace cependant un peu plus correctement, faisant en sorte que sa main remonte un peu plus haut sur ma cuisse. Poser ma main sur la sienne serait trop niais, n'est-ce pas ? Alors je ne fais rien, mais je sens mon coeur s'emballer. Ne pas bander. Je baisse le regard sur sa main, puis le pose sur son visage. D'une voix rauque, je brise le silence qui dure depuis déjà un bon moment :

- Tu joues à un jeu dangereux, Akira.

Mer 22 Aoû - 19:35
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 27
Dieu
Il n’est pas de passion plus diaboliquement impatiente que celle d’un homme qui, frissonnant sur l’arrête d’un précipice, rêve de s’y jeter.
夕刻
☆ Hyun & Akira ☆


J'apprécie beaucoup le moment que je suis en train de passer avec Hyun. Ma main est posée sur sa cuisse, mon pouce dessinant de lents ronds sur  le tissu de son pantalon. J'observe le film, sans manquer de jeter des coups d’œils à Chang-Hyun. Je sens celui-ci bouger et par son action ma main remonter sur sa cuisse. J'ai un léger sourire en coin. Il ne va pas me faire croire qu'il ne l'a pas fait exprès, si ?

Mes doigts continuent de lentement s'agiter sur le tissu. J'apprécie énormément ce contact et ne compte pas du tout bouger ma main de là.

- Tu joues à un jeu dangereux, Akira.

Sa voix me donne un frisson. Mon regarde se plante dans le sien. Je souris en coin en haussant un sourcil. Ma main remonte franchement sur sa cuisse, sans pour autant frôler son entre-jambe.

- Quel jeu ?

Oui, je fais celui qui ne comprends pas. Et qui joue encore plus avec lui. Quoique non, ce n'est pas un jeu pour moi. Hyun n'est pas un jouet. C'est un homme qui fait resurgir en moi des sensations et émotions qui me sont peu connues. Je resserre un peu l'étau de ma main autour de la cuisse du coréen. Un peu comme mon pantalon à l'air de s'être rétréci... Mon regard est posé sur le jeune homme, se détachant de ses yeux pour admirer son visage. Ses pommettes, sa mâchoire, ses lèvres... Descendre le long de son coup, regarder son torse, légèrement plus bas encore, pour finalement se reposer sur ses yeux. Je suis planté là, me sentant presque incapable de bouger. Je peine à déglutir. Cet homme me fait trop d'effet.

Mer 22 Aoû - 21:23
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Libre :



Messages : 31
Il n’est pas de passion plus diaboliquement impatiente que celle d’un homme qui, frissonnant sur l’arrête d’un précipice, rêve de s’y jeter.
夕刻
☆ Hyun & Akira ☆


Akira ne semble pas décidé à me laisser tranquille durant le film. D'après les mouvements de son pouce et la prise de sa main sur ma cuisse, il a l'intention de rester la laisser là où elle est pendant tout le reste du film. Rester impassible face à cela ne me ressemblerait pas, alors je décide de rentrer dans son petit jeu et de faire avancer les choses, curieux de voir jusqu'où elles peuvent aller et jusqu'où ça pourrait nous emmener.

À ma remarque, Akira ne semble toujours pas vouloir arrêter son petit manège et au contraire, cet homme imprudent décide de me regarder dans les yeux. Sa main remonte encore un peu plus haut sur ma cuisse et je déglutis un peu plus difficilement une nouvelle fois. Je ne comprends toujours pas ce qu'il fait là. À mes côtés et à s'amuser à me chauffer comme ça. Il aurait du fuir dès qu'il avait découvert ma véritable identité. Ou alors moi j'aurais du le tuer… Il est au courant pour mon gang, et si les autres membres l'apprennent, je risque de très gros ennuis. Des ennuis bien plus grave que devoir me couper moi-même mon petit doigt. Je préfère éviter ça à tout prix, et j'espère bien qu'Akira est l'homme de confiance qu'il laisse sous-entendre.

- Quel jeu ?

Sa main se resserre encore un peu plus sur ma cuisse et ce contact me fait me tendre un peu plus -fait tendre mon corps en général, d'accord. Je délaisse le film pour me concentrer sur le jeune homme qui s'aventure peu à peu un peu plus dans les ennuis en flirtant de cette façon avec moi. Je plonge mon regard dans le sien, qui s'aventure d'ailleurs un peu plus bas sur mon corps et sur mon visage. Il est très clairement en train de me mater comme si sa vie en dépendait. Un sourire en coin naît sur mes lèvres, alors que je pose ma main sur la joue du japonais. Mon pouce vient s'amuser à tirer sa lèvre du bas alors que je me rapproche de son visage, à quelques centimètres. Je délaisse sa lèvre pour venir glisser deux doigts sous son menton, relevant sa tête vers moi.

- Tu sais de quoi je parle.

Il le sait depuis le soir où il a sous-entendu que j'étais attiré par les hommes, avant même de connaître mon identité. Même s'il avait déjà eu un bon indice en restant m'espionner alors que j'abattais quelqu'un. Mon regard quitte ses yeux pour venir se poser sur ses lèvres si tentatrices, si attirantes, que je me dois de ne pas embrasser. Je n'embrasse jamais sur un coup de tête, je n'embrasse jamais quelqu'un pour qui je n'ai pas de sentiments si ce n'est de l'attirance. C'est une règle que je m'oblige à suivre depuis bien des années déjà.
Jeu 23 Aoû - 21:25
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 27
Dieu
Il n’est pas de passion plus diaboliquement impatiente que celle d’un homme qui, frissonnant sur l’arrête d’un précipice, rêve de s’y jeter.
夕刻
☆ Hyun & Akira ☆


Je matte sans retenu le jeune homme en face de moi, m'étant totalement désintéressé du film. Il est beau. Il est sexy. Sérieusement, comment est-ce que je pourrais lui résister ? Sa main se pose sur ma joue et un frisson traverse mon corps. Il s'amuse à titiller ma lèvre et mon corps réagit instantanément à ce contact. Je me raidis un peu plus lorsque son visage approche du miens et que nos souffles se mêlent. Mon regard dérive sur ses lèvres tentatrices. Je sens ses doigts sous mon menton alors qu'il me fait relever la tête, je plante alors mon regard dans le siens.

- Tu sais de quoi je parle.

Un sourire en coin naît sur mon visage. Ma main posée sur sa cuisse remonte en haut de sa cuisse, allant frôler son entre-jambe. Pour ne pas dire que je la touche. Mes doigts s'amusent à exercer des pressions sur sa cuisse. Mon autre main s'approche de Hyun, mon pouce caressant l'arrête de sa mâchoire. Mes doigts se posent doucement sur le côté de son cou, leur extrémité se faisant chatouiller par les cheveux du coréen. Mon visage c'est approché du siens et je peux sentir son souffle sur ma peau.

- Ça n'a pas l'air de te déplaire, pourtant.

Ma voix est rauque. Plus que je ne l'imaginais. Je regarde Hyun dans les yeux, mon visage s'étant encore approché de lui. Je meurs d'envie de l'embrasser. Mes lèvres ne sont qu'à quelques centimètres des siennes. Je lui caresse toujours la cuisse, mon doigt frôlant son entre-jambe bougeant innocemment. J'enlève ma main de son cou et me recule, réinstaurant un espace entre nous deux. Je reporte vaguement mon attention sur le film, ma main restant sur sa cuisse. Je regarde Hyun sans gêne qu'il ne me surprenne, assez régulièrement. J'ai terriblement envie de l'embrasser. J'aurais pu le faire, à peine plus tôt. Mais j'apprécie beaucoup cette tension qu'il y a entre nous, et j'avais envie de la faire monter un peu plus. Moi, sado-maso ? Peut-être un peu.

Ven 24 Aoû - 16:06
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Libre :



Messages : 31
Il n’est pas de passion plus diaboliquement impatiente que celle d’un homme qui, frissonnant sur l’arrête d’un précipice, rêve de s’y jeter.
夕刻
☆ Hyun & Akira ☆


En mentionnant le petit jeu d'Akira, je pensais qu'il allait arrêter son petit manège. Mais ça semble le motiver encore plus à continuer, ce que mon corps apprécie particulièrement, voyant à quel point mon pantalon me serre. Les pressions exercées par la main du japonais sur ma cuisse, ou plutôt sur mon entre-jambe, continuent encore alors que le jeune homme s'amuse à poser sa main sur mon visage, se rapprochant encore de moi. Bordel de merde. Je dois me maîtriser.

- Ça n'a pas l'air de te déplaire, pourtant.

La voix rauque du blond me surprend, et me fait sourire en coin doucement. Mon regard quitte les yeux d'Akira pour se poser sur son entre-jambe étrangement imposante, et un léger rire m'échappe avant de replonger mon regard dans le sien. Putain. J'ai une folle envie de l'embrasser, mais je dois me respecter. Je n'embrasse jamais quelqu'un qui n'est pas en couple avec moi, ou dans une quelconque relation un minimum exclusive.

À mon plus grand regret mais aussi à ma plus grande joie, Akira s'éloigne soudainement et j'expire lentement, évacuant cette tension qui devenait bien trop forte pour que je puisse y résister. Sa main reste sur ma cuisse mais je me réinstalle correctement sur la banquette, passant une main dans mes cheveux pour essayer de me changer les idées. J'attrape une bouteille à mes pieds, ma gorge étant devenue sèche. Je jette de temps en temps des coups d’œil au japonais, croisant parfois son regard s'il me regardait déjà. Je finis par poser ma main sur la sienne, en profitant pour la replacer correctement sur ma cuisse et éviter que le jeune homme ne s'amuse à s'aventurer là où il ne faut pas. Le film se termine, et je soupire avant de commenter :

- Un beau film.
Dim 2 Sep - 21:48
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 27
Dieu
Il n’est pas de passion plus diaboliquement impatiente que celle d’un homme qui, frissonnant sur l’arrête d’un précipice, rêve de s’y jeter.
夕刻
☆ Hyun & Akira ☆


Ce petit jeux avec Hyun m'amuse beaucoup. Un peu trop, peut-être. Mon corps en demande plus. mais je me retiens. J'apprécie cette tension entre nous. J'ai pas envie de m'en débarrasser en cédant. Pas tout de suite. Le film continue, ma main reste posée sur la cuisse du japonais, celui-ci ne l'écartant pas. Ca me va.

Je suis surpris lorsque sa main se pose sur la mienne. Le contact de sa peau me donne un frisson. Elle est douce. Mes doigts bougent, tentant d'attraper les siens. Niais à souhait, mais c'est pas grave. Je mêle mes doigts aux siens, appréciant ce contact.

- Un beau film.

Je souris et tourne le regard vers le coréen. Je connais autre chose qui est beau. Je ne veux pas bouger. J'aime être avec Hyun. Encore plus avec ma main sur sa cuisse, ses doigts entre les miens. Mais bon, on va pas rester là sans rien faire. J'ai bien des idées pour nous occuper... J'enlève ma main de sa cuisse, ramassant le pot de pop-corn pour le poser par terre. J'ai pas envie d'en foutre partout dans ma caisse. Je sors de celle-ci pour me rasseoir au volant.

- On fait un tour, ou il faut que je te dépose quelque part ?


Lun 10 Sep - 19:07
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Libre :



Messages : 31
Il n’est pas de passion plus diaboliquement impatiente que celle d’un homme qui, frissonnant sur l’arrête d’un précipice, rêve de s’y jeter.
夕刻
☆ Hyun & Akira ☆


Une fois le film fini, j'enlève ma main de celle du japonais, dénouant nos doigts qui se sont trouvés emmêlés au cours du film. Niais à souhait. On dirait un film romantique à vomir. D'autant plus qu'il n'y a rien de romantique entre nous. Une fois libéré de son emprise, je m'étire lentement, ramassant une bouteille à mes pieds avant de sortir de la voiture. Je m'étire de nouveau, une fois dehors, appréciant la morsure de l'air frais contre ma peau. Je passe une main dans mes cheveux, jetant un coup d'oeil aux voitures autour de nous, et à celles qui commencent déjà à partir. Les gens sont trop pressés de nos jours. Je m'installe à côté d'Akira, coinçant la bouteille entre mes pieds, m'attachant, avant de me tourner vers lui.

- On fait un tour, ou il faut que je te dépose quelque part ?


Un sourire en coin se dessine sur mes lèvres. Voilà une question que j'attendais, à laquelle j'ai une réponse déjà toute faite. Je prends quelques secondes pour détailler le visage du jeune homme, comme à mon habitude. Il doit être habitué désormais. Je me retourne alors, me remettant correctement dans mon siège en soupirant.

- Je vais te guider.

J'ai prévu de lui montrer mes bagnoles. Non pas pour me venter, mais principalement pour qu'il soit au courant de leurs existences, et qu'il peut les conduire s'il veut, s'il me le demande. Je lui fais confiance. Est-ce raisonnable ? Qu'est-ce que la raison, au final ? Je fais confiance au japonais, et j'ai bien des voitures qui sont en train de prendre la poussière alors qu'elles coûtent la peau du cul. Vraiment. Et si Akira a envie de conduire d'autres voitures que les deux qu'il a, pourquoi pas conduire une de mes voitures. Je guide le jeune homme, et au final on se retrouve pas trop loin de mon boulot. On va dire que l'endroit où je garde mes voitures est à la moitié du chemin entre ma baraque et mon boulot.
Lun 10 Sep - 20:41
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 27
Dieu
Il n’est pas de passion plus diaboliquement impatiente que celle d’un homme qui, frissonnant sur l’arrête d’un précipice, rêve de s’y jeter.
夕刻
☆ Hyun & Akira ☆


Je m'installe au volant de ma voiture, allumant le moteur. Je boucle ma ceinture et me tourne vers Hyun pour savoir ou je vais. J'en profite pour détailler son visage une fois de plus.

- Je vais te guider.

J'acquiesce d'un sourire. J'ai aucune idée d'où il veut m'emmener, mais ça ne me dérange pas. Au contraire, c'est amusant. Je suis ses indications, roulant parfois un peu vite. Les lignes droites sont trop tentantes, pardon. Je fais tout de même attention à ma conduite, et n’accélère pas comme je l'aurais fait si j'avais été seul. Si je me tue, c'est pas grave. Par contre, j'ai pas envie qu'il arrive le même sort à mon passager. Surtout au coréen.

J'arrive visiblement à destination. Un entrepôt se dresse là. Qu'est ce qu'il vient me montrer ici ? Pas les étoiles filantes visiblement. Je me gare devant l’entrepôt, arrêtant le moteur. Je me tourne vers Hyun.

- Qu'est ce qu'on fait ici ?

J'aurais bien des idées de ce qu'on pourrait faire sur ce parking sombre, mais je suis pas sur que le jeune homme ait la même chose en tête. Cet endroit m'intrigue, je l'avoue.

Mar 11 Sep - 18:07
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Libre :



Messages : 31
Il n’est pas de passion plus diaboliquement impatiente que celle d’un homme qui, frissonnant sur l’arrête d’un précipice, rêve de s’y jeter.
夕刻
☆ Hyun & Akira ☆


Akira semble décidé à m'écouter et à suivre mes indications. Bon garçon. Je n'en attendais pas moins de lui. Une fois sa réponse donnée, à l'aide de ce sourire que j'aime tant, je mets ma ceinture, attrapant la bouteille à mes pieds pour en boire une gorgée. Pour une fois que ça n'est pas de l'alcool, je peux en profiter pleinement. Et puis même si ce n'est pas de l'alcool, je ne conduis pas, donc bon.

J'indique les routes à prendre au japonais, appréciant particulièrement les moments où il décide de dépasser les limites de vitesse, profitant du doux ronronnement du moteur de sa voiture. Je ne sors pas vraiment mes voitures de sport, je conduis le plus souvent mes vieilles bagnoles au bruit si différent des voitures de maintenant. Au bout de quelques dizaines de minutes, nous arrivons à destination. Un entrepôt plutôt reculé, bien sécurisé cependant. Je souris en coin, me détachant une fois que la voiture s'arrête.

- Qu'est ce qu'on fait ici ?

Je me retourne vers le japonais en soupirant, remettant correctement ma veste sur mes épaules. Il est bien curieux tiens. En même temps, dans cette situation, je le serai. C'est bien le genre d'endroit où on peut cacher des armes ou des corps. Et ça a d'ailleurs déjà servi à ça, mais ça n'est qu'un petit détail…

- Tu vas voir.

Je sors de la voiture, regardant autour de nous en refermant la portière. Je n'ai pas envie qu'un petit malin autre qu'Akira ne découvre ce qu'il y a à l'intérieur de cet entrepôt. Une grande porte permettant l'entrée de véhicules tels que des camions ainsi qu'une porte normale sont dressées devant nous. Je m'approche de la porte d'entrée, l'ouvrant à l'aide d'un code -plutôt long- qui finalement déverrouille la porte. Je jette un coup d’œil à Akira, vérifiant qu'il est bien là, avant d'entrer dans la pénombre de l'entrepôt. Je marche de quelques mètres, trouvant finalement le bouton pour allumer les lumières, que j'allume, dévoilant les seuls trésors de ma vie.

- Fais comme chez toi.

Enfin, pas trop quand même. T'as juste le droit de regarder et d'admirer. Point.
Mar 11 Sep - 19:32
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 27
Dieu
Il n’est pas de passion plus diaboliquement impatiente que celle d’un homme qui, frissonnant sur l’arrête d’un précipice, rêve de s’y jeter.
夕刻
☆ Hyun & Akira ☆


Que fait-on ici, je me le demande. Un coin désert, avec juste un entrepôt. Heureusement que je connais Hyun, sinon j'aurais déjà sorti mon flingue. Une toute petite partie de moi espère quand même que ce n'est pas une embrouille. Ridicule, il ne me ferait pas ça.

- Tu vas voir.

Je suis le jeune homme jusqu'à l’entrepôt. C'est donc bien là que nous nous rendons, d'accord. J'attends que la porte s'ouvre, rentrant dans le hangar à la suite du coréen. L'endroit est sombre. La lumière s'allume et mes yeux mettent une seconde à s'habituer à la lumière.

Wow. C'était donc tout ça que Hyun cache ici. Toutes ces voitures. Je me doute bien qu'elles sont toutes à lui. Bon sang, c'est impressionnant. Un sourire se dessine sur mon visage. Sa collection est aussi impressionnante que lui.

- Fais comme chez toi.

Je regarde le jeune homme avec des étoiles dans les yeux. J'ai l'impression d'être un gosse découvrant une collection de voitures miniatures. Sauf que je ne suis plus un gosse, et que les dites voitures ne sont pas miniatures. Mes yeux se posent sur chacune d'elles. Je m'approche de la première voiture, une vieille Cadillac. Je m'y connais moins en anciennes voitures, mais assez pour savoir reconnaître que celle-ci est très belle.

- Elles sont toutes à toi ?

J'imagine que oui. Hyun aime les voitures. Mais en voir autant, des si belles et qui coutent si cher, ça m'impressionne tout de même. Sa Citroën me tire un sourire. Je m'approche enfin de celle qui m'a le plus attiré le regard ici. Ou plutôt des deux. Une Bugatti et une McLaren. Elles sont magnifiques. J'ai du mal à savoir laquelle je préfère visuellement. Surement la McLaren. Son orange bien coloré est inhabituel et je crois que c'est ce qui me plait le plus. Je tourne autour des voitures, un large sourire sur le visage. Il n'y a pas à dire, Chang-Hyun a très bon goût en terme de voitures.

- Elles sont superbes.

Je regarde le jeune homme, appréciant détailler son visage encore plus que ses voitures.

Sam 15 Sep - 21:39
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Libre :



Messages : 31
Il n’est pas de passion plus diaboliquement impatiente que celle d’un homme qui, frissonnant sur l’arrête d’un précipice, rêve de s’y jeter.
夕刻
☆ Hyun & Akira ☆


La lumière allumée, je jette rapidement un regard sur mes voitures, réflexe que j'ai pris pour vérifier qu'aucune ne se soit mystérieusement volatilisée. Rares sont les personnes connaissant l'existence de cet entrepôt et de ce qu'il y a à l'intérieur, mais les gens retournent rapidement leurs vestes. Je me méfie. C'est pourquoi j'ai mis une porte à code plutôt qu'une simple porte fermée à clef. Un sourire en coin se dessine sur mes lèvres alors que je m'éloigne de la pièce principale, pour entrer dans une petite pièce où sont gardées toutes les clefs des voitures. J'ouvre le coffre les renfermant, attrapant deux clefs. Celle de la Bugatti et de la McLaren. Je sors de la pièce une fois les clefs dans ma poche.

- Elles sont toutes à toi ?

Je referme la porte derrière-moi, me rapprochant du japonais pour le regarder observer avec bonheur mes voitures. Je suis content qu'il ait cette réaction. J'aime l'impressionner, j'aime énormément ça. Je jette un regard à ma Citroën que je délaisse un peu trop à mon goût, avant de me rapprocher d'elle.

- Toutes.

Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai envie de partager des choses avec Akira. Non pas seulement des parties de poker, ou des courses. Mais des choses plus personnelles. Des secrets. Des voitures. C'est étrange, mais je lui fais confiance aveuglément, chose que je sais mauvaise. Je remarque que le japonais tourne autour de mes voitures les plus récentes, et ça ne m'étonne pas. C'est un peu plus son domaine. Et puis, mes voitures ne sont pas des moindres.

- Elles sont superbes.


Je souris en entendant ce compliment. Car oui, je préfère largement recevoir un compliment à propos de mes voitures qu'à propos de moi. C'est comme ça. Et venant d'Akira, je le savoure encore plus. Je me rapproche de lui, restant cependant à quelques mètres de lui. Je glisse une main dans ma poche, attrapant une clef, tiens, celle de la McLaren. Je la fais tourner autour de mon doigt avant de la lancer au japonais.

- Essaye-la.
Sam 22 Sep - 20:10
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: