:: ...A Perpette :: Pré-au-lard Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Hey bro - Aaron
avatar
Libre :





























Métier : Gullfaxi
Baguette magique : Bois de Sycomore, plume d'oiseau-tonnerre, 31.3 cm, légèrement flexible
Messages : 18
Hey bro
Bro & Sis
Pré-au-Lard... Je n'y suis pas venue depuis une éternité. Pour moi, une éternité c'est un an. Vous ne pouvez pas vous rendre compte de tout ce qu'il peut se passer en un an si vous n'avez pas ma vie... Un an, c'est long, très long. Dans mon cas, en un an, j'ai blessé, torturé et tué de nombreuses personnes. Et je crois que... J'ai aimé ça. Je n'en suis pas vraiment sûre. Je ne suis pas obligée de le faire, mais je le fais. Et je ne me sens pas forcée. Odin ne me force pas. C'est juste que... Je le fais, sans réfléchir mais que je ne m'en veux pas après. Odin me dit que c'est normal, que je suis une bonne guerrière, une guerrière fidèle. Et ça me plait de me sentir importante aux yeux d'Odin.

Revenons à notre sujet, Pré-au-Lard. Non loin de Poudlard, j'adorais ce petit village à l'époque, quand j'étais encore à Serdaigle. J'y allais, avec les amis que je pensais "pour la vie", à l'époque. Mais maintenant, je suis toute seule. Et ça me plait bien comme ça. Je ne suis pas sociable. Et ça m'arrange bien. Je suis venue à Pré-au-Lard aujourd'hui pour me changer les idées, me promener, et peut-être acheter quelques trucs. Je passe une main dans mes cheveux alors que j'aperçois le panneau "Bienvenue à Pré-au-Lard". J'ai d'ailleurs coupé mes cheveux, aussi, en un an. Enfin, ça fait un peu moins d'un mois qu'ils sont coupés courts. J'avais envie de changement, et ça me plait. Les gens me remarquent. Et j'aime ça.

Je remarque d'ailleurs que je suis l'une des seules personnes habillées comme les "moldus". Je vis avec des moldus, quand je ne suis pas avec Odin, et j'aime certains de leurs vêtements. Les capes et tout ça, ce n’est pas pour moi. Aujourd'hui, je suis habillée d'un débardeur noir de groupe rock  moldu, un jean noir déchiré, des boots et une chemise noire et grise à carreaux autour de ma taille. Comment vous dire que je ne passe une nouvelle fois pas inaperçue. Ma cigarette à la main, l’autre main dans la poche de mon jean, j'aperçois une foule de sorciers impressionnantes dans la ruelle principale. Je finis par passer sans trop de problèmes à travers la foule, sous des regards étonnés ou dégoutés. Et ça me fait bien rire. Chez les moldus mon style n’est pas totalement tout le temps apprécié, alors je ne vous parle même pas chez les sorciers…

Je tourne dans une ruelle sombre, déserte et je m’adosse au mur. Je n’aime pas la foule. Je tire une taf avant de finalement sortir de la ruelle pour me balader. Je regarde les vitrines, vaguement. Tous ces trucs sorciers… Les moldus ont un meilleur goût en matière de vêtements, je peux vous le dire. Voilà pourquoi je ne viens pas trop souvent à Pré-au-Lard. J’observe les gens autour de moi, des femmes, des hommes, les deux en fait. J’essaye de voir si je reconnais quelqu’un mais ça m’étonnerait, je ne connais plus personne ici. Je tire de nouveau une taf sur ma cigarette presque finie avant de l’écraser et de continuer à marcher, expirant la fumée sur les personnes qui me dévisagent. Provocatrice, moi ? Non, vraiment pas…

Pré-au-Lard n’a vraiment pas changé, en fait. Toujours les même vieux habitués et les même magasins sorciers. J’avais juste besoin de changer d’air, et c’est réussi. J’arrive finalement dans une rue avec pas mal de monde. J’espère uniquement que je vais réussir à traverser la foule quoi… Je relève la tête, toujours à la recherche d’une connaissance. Je survole la foule du regard mais mon regard tombe sur des cheveux noirs. Et des yeux bleus. Comme moi. Je penche la tête sur le côté, légèrement déstabilisée, m’arrêtant en plein milieu de la foule. Non… Ce n’est pas possible. Non, je dois rêver. Aaron ?..
Code by Silver Lungs
Dim 19 Juin - 13:24
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Libre :




























Métier : Berserker -> Flic -> Garde-chasse
Messages : 43
Hey bro
Bro & Sis
Je suis dans Pré-au-lard, encore. J’y traine énormément depuis que je passe du temps avec Julian. Avant je restais chez moi, j’allais dans la forêt ou j’exécutais des tâches pour Odin. Mais depuis que j’ai rencontré Julian je passe beaucoup plus de temps dans la ville des sorciers. Je passe quasiment tout mon temps chez mon compagnon. Je rentre quelques jours chez moi, puis repars pour plus de temps encore chez lui. J’ai passé quelques jours chez moi, seul avec Grizzly –mon chien-, et Julian me manque déjà. On s’est vu, ce n’est pas ça le problème, c’est juste que quand je suis loin de lui j’ai l’impression que je ne suis pas entier. Je marche dans la rue principale de Pré-au-lard, me faufilant entre les sorciers, en direction de la clinique vétérinaire de Julian. J’ai décidé de passer lui faire un coucou surprise, je m’ennuyais chez moi. Grizzly m’a abandonné pour la journée, allant passer la sienne je ne sais où aux alentours de Pré-au-Lard comme il le fait souvent. Oui il vagabonde, et non, je n’ai rien contre ça, il sait se débrouiller et reviens toujours avant que le soleil ne se couche, je ne me fais pas de soucis pour lui.

Il y a beaucoup trop de monde aujourd’hui dans les rues et je déteste ça. J’enfonce mes mains dans les poches de ma veste beige, dissimulant ma nervosité. La foule me rend nerveux, oui. J’ai l’impression d’étouffer alors que pourtant j’ai le ciel au-dessus de ma tête. Je choisis de faire un détour en passant par des ruelles moins fréquentées, ne supportant plus la pression humaine autour de moi. Je marche dans les rues, ne croisant pas un chat pour mon plus grand plaisir. Je rattrape une rue un peu plus bondée, ne pouvant pas y échapper, à mon grand regret. Il y a moins de monde que tout à l’heure, fort heureusement, et je peux marcher sans avoir à esquiver des gens qui ne regardent pas devant eux, c’est déjà ça. Je marche sans prêter plus que cela attention aux personnes qui m’entourent, j’évite juste de foncer dans quelqu’un. Je suis bien trop occupé à penser à Julian pour penser à autre chose.

Mon regard est attiré par quelque chose, ou plutôt quelqu’un, sans que je ne comprenne par qui ou pourquoi. Puis je vois cette femme aux cheveux aussi noirs que les miens et aux yeux ressemblants aux miens comme deux goûtes d’eau. Ce visage m’est particulièrement familier. J’ai l’impression que c’est ma sœur. Mais c’est impossible. Elle est retenue par Odin. Et elle a les cheveux longs, alors que la femme qui me fixe les a courts. C’est cela qui m’a dérangé tout à l’heure. Elle est debout au milieu de la rue, sans bouger, à me dévisager. Tout comme je me suis arrêté net en la voyant, étant frappé par la ressemblance qu’elle a avec ma sœur. Ça ne peut être elle… Je m’approche d’elle à grand pas, ignorant les gens que je bouscule, allant tout simplement en ligne droite sur elle. Je m’arrête à quelques pas d’elle, la gorge nouée. Un an. Cela fait un an que je ne l’ai pas vu. Pourtant, malgré ses cheveux courts, malgré ses traits qui ont légèrement changés, c’est elle, je le sais maintenant. Ma voix sort de ma bouche alors que je me pensais incapable de parler, même pour ce murmure.

-Katelyn…

Tellement de questions me viennent à l’esprit. Aucune n’arrive à franchir la barrière de mes lèvres. Ma sœur est en face de moi. Après un an d’absence, un an de captivité, un an de silence.

Code by Silver Lungs
Dim 19 Juin - 20:59
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Libre :





























Métier : Gullfaxi
Baguette magique : Bois de Sycomore, plume d'oiseau-tonnerre, 31.3 cm, légèrement flexible
Messages : 18
Hey bro
Bro & Sis
Je trouve que venir à Pré-au-lard pour se changer les idées, c’est justement une bonne idée. Encore plus quand on ne connait plus personne, et qu’on ne reverra sûrement jamais les personnes qu’on croisera. Ce n’est pas dans mes plans de venir habiter à Pré-au-lard ou encore d’être proche de Poudlard. C’était bien pour les études, mais maintenant, comment vous dire que je suis moins enthousiaste à l’idée de venir ici. Les sorciers… J’en suis une, oui, mais je ne m’entends pas vraiment très bien avec eux. Je m’entends mieux avec les moldus, à vrai dire… C’est d’ailleurs pour ça que j’habite près d’eux et que je les côtoie tous les jours. Ils jugent quand même moins que les sorciers… Je mets peut-être tous les sorciers dans le même sac, mais dans mes souvenirs, les sorciers ne sont pas les plus ouverts d’esprit.

Après cet après-midi, j’avais prévu de retourner chez moi (par transplanage, c’est quand même plus rapide…) et de ne rien faire. Enfin si, comme d’habitude, je voulais sortir cette nuit pour aller en boîte ou faire autre chose. Mais je crois que je vais juste rester chez moi, j’ai assez vu de monde pour la journée. Et puis, quand on n’est pas motivé, il ne faut pas forcer…

Mais… J’ai croisé un regard aussi bleu que le mien. Un homme avec des cheveux aussi sombres que les miens. Oui, cet homme je le connais, très bien même. Si on a les même yeux et cheveux, ce n’est pas pour rien. C’est mon frère. Je crois. Si, c’est obligé… Ou alors c’est quelqu’un avec du Polynectar. Mais je ne vois pas l’intérêt de prendre l’apparence de mon frère… Enfin si, il est pas mal quand même… Mais c’est mon frère, rêvez pour que je lui fasse des compliments un jour.

Je suis arrêtée, en plein milieu de la rue, me fichant de faire chier les passants. Je le fixe, cet homme qui ressemble comme deux gouttes d’eau à mon frère. Il m’a vue, d’ailleurs. Il me fixe lui aussi. Je crois que c’est lui. J’espère… Cela fait plus d’un an que je n’ai pas vu mon frère. Que je n’ai pas entendu sa voix ou vu son visage. Il a changé, ses traits ont un peu changés, comme les miens. Un an sans nouvelles, sans lettres, sans rien. Un an. C’est long, un an…

On se regarde, on se dévisage. Je ne bouge pas tandis que lui s’avance vers moi, se fichant totalement des personnes autour. Je continue de le regarder, jusqu’à ce qu’il s’arrête devant moi. Oui, c’est lui. C’est mon grand frère.

-Katelyn…

Un sourire étire largement mes lèvres, alors que j’ai toujours les mains dans les poches. Un an… Je m’en rends compte uniquement maintenant, que je n’ai pas vu mon grand frère depuis un moment. Je m’en veux un peu… C’est mon frère, quand même.

« Salut frangin »

Et puis, merde hein. Je m’approche plus de lui, pour le prendre dans mes bras. Une étreinte entre un grand frère et sa petite sœur.


Code by Silver Lungs
Mar 21 Juin - 20:53
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Libre :




























Métier : Berserker -> Flic -> Garde-chasse
Messages : 43
Hey bro
Bro & Sis
Ces yeux bleus, ces cheveux noirs, ces traits de son visage… Oui, si j’avais été une femme sans aucun doute je lui aurais ressemblé. Et pour cause, la demoiselle que je défigure depuis l’autre bout de la rue n’est autre que ma sœur. Pourquoi aujourd’hui, pourquoi ici, pourquoi comme ça ? Un an de silence et de souffrances, à se demander comment elle va, quels traitements lui fait subir Odin, à se demander si seulement elle est encore en vie… Un an à s’endormir en ayant la boule au ventre d’imaginer ce qu’il pourrait se passer en une nuit, un an à se réveiller chaque matin avec toujours cette même gêne, un an à scruter le ciel dans l’attente d’un hibou disant que tout va bien, qu’elle est libre maintenant, qu’elle viendra me voir rapidement. Un an sans jamais voir ce hibou arriver. Juste un an passé à espérer, à attendre, à s’inquiéter… Pour la revoir dans la rue. Comme on croiserait un vieil ami d’enfance perdu de vue depuis longtemps. Comme si tout ça avait était balayé d’un coup de main.

Je me dirige le plus rapidement possible vers elle, bousculant des gens, la regardant toujours, n’osant pas la lâcher des yeux de peur que je la perde. Encore une fois. Et me voilà de nouveau devant elle, comme si rien n’avait changé… Katelyn… Pourtant elle a changé, un peu, et moi aussi je suppose. Je suis encore sous le choc de la voir ici et maintenant, comme si je m’attendais à ne rien voir une fois arrivé là, un fantôme de mon esprit, un vestige du passé… Mais elle est là, en chair et en os.

« Salut frangin »

Et elle me prend dans ses bras. Je lui rends son étreinte, la serrant contre moi, me retenant pour ne pas l’étouffer. Je pose une main sur ses cheveux, l’autre dans son dos, et respire son odeur, son parfum, pour me prouver à moi-même que tout cela est réel, que ce n’est pas un rêve. Elle est là, oui, dans mes bras. J’ai retrouvé ma sœur. J’ai l’impression d’avoir retrouvé une partie de moi. Je relâche mon étreinte, la tenant par les épaules, de peur qu’elle ne se volatilise. Elle est magnifique, encore plus que dans mes souvenirs. Si ce n’était pas ma sœur, si je n’étais pas en couple et si j’étais hétéro, j’aurais envie de l’embrasser, là, tout de suite. Je me contente juste de sourire.

« Salut sœurette. Tu vas bien ? »

J’ai tellement de questions à lui poser. Tellement de choses à éclaircir. Pourquoi est-elle ici ? Pourquoi est-elle seule –ou semble l’être- dans pré-au-lard, alors qu’elle est prisonnière d’Odin ? J’ai envie de lui poser toutes ces questions. Mais j’ai plus encore envie de rester là, à la prendre dans mes bras, à savoir comment elle va, à me dire que tout est fini. Pour de bon. Mais rien n’est jamais fini. Et c’est bien ça qui me fait peur.

Code by Silver Lungs
Lun 8 Aoû - 21:57
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: