:: ...A Perpette :: Pré-au-lard Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Euh... Salut? || Chez Ronron - Avec Ronron
avatar
Libre :
























































Métier : Vétérinaire, Druide, Emissaire
Baguette magique : Bois de Chêne Blanc, crin de Sombral, 33.8 cm, extrêmement rigide
Messages : 48
Euh... Salut?
L'élan & l'ours

J'ouvre difficilement les yeux, la lumière m'aggressant. Je finis par les fermer pendant quelques secondes jusqu'à ce que je me rende compte que quelque chose ne va pas. Ce n'est pas chez moi. Ce n'est pas mon lit. Je fronce les sourcils, rouvrant les yeux en panique. Où suis-je ? Je me redresse du lit en panique, ayant le vertige quelques secondes par le brusque geste. Je finis par porter une main à ma tête, ayant une horrible migraine. Pourquoi suis-je ici ? Où suis-je, déjà ? J'essaye de me rappeler de la soirée d'hier mais je ne me souviens de rien. Je suis seul dans cette chambre. Habillé, ce qui est déjà un bon point... Je pense. Je m'asseois sur le bord du lit, fermant les yeux, toujours en tentant de me rappeler... En vain.

Je détaille la pièce, apercevant mes chaussures au pied du lit. Je les mets avant de me lever toujours assez difficilement, les cheveux en bataille. Comment vous dire que c'est la première fois que je fais face à cette situation... Se réveiller dans un endroit inconnu en ayant aucun souvenir de la veille... C'est pas rassurant. Du tout. J'essaye de garder mon calme et j'essaye toujours de me souvenir.

J'erre dans cette maison que je ne connais pas, luttant contre mon mal de tête atroce pour finalement arriver dans une pièce qui semble être la cuisine. Qui est la cuisine, même. Et il y a quelqu'un. Un homme. Lorsque j'aperçois son visage, je reste bouche bée face à lui, les sourcils froncés, choqué. Le Berserker.
Code by Silver Lungs
Dim 6 Mar - 14:30
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Libre :




























Métier : Berserker -> Flic -> Garde-chasse
Messages : 43
Euh... Salut?
L'élan & l'ours
Je me réveille de bonne heure, comme chaque matin, l'esprit parfaitement clair. Contrairement à un qui risque d'avoir mal au crâne en se réveillant, et qui est d'ailleurs en train de dormir dans mon lit. Je me lève du canapé, m'étirant pour essayer de faire partir les courbatures de la nuit. Dormir sur le canapé, c'est pas mon truc. Mais je me voyais mal dormir dans le même lit que l'homme là haut. S'il s'était réveillé avant moi, je n'imagine même pas sa réaction.

Je me dirige vers la salle de bain en faisant le moins de bruit possible, pour prendre une douche rapide. Je m'habille uniquement d'un tee-shirt et d'un boxer, comme à mon habitude. Je vais à la cuisine pour préparer du café. Il y en a un qui va en avoir besoin ce matin, et c'est pas moi. Je m'en sers une tasse et la bois tranquillement, appuyé sur un des meubles de cuisine en regardant par la fenêtre. D'ici on a une vue assez dégagée sur la forêt. Le matin, quand le soleil se lève, les couleurs sont magnifiques. J'aime entendre le chant des oiseaux à longueur de journée, le bruit des rongeurs le soir, et les autres animaux la nuit. Ce sont les seuls moments de ma vie qui sont agréables. Ceux là et quand je me transforme en ours pour passer du temps dans la forêt et tout oublier. Ce sont les seules petites choses qui font que je suis encore là aujourd'hui. Ca et ma soeur.

Je tourne la tête lorsque j'entends des bruits de pas. On dirait que l'ivrogne s'est réveillé. Oui, un ivrogne. Il était dans un état pas possible hier soir. J'étais obligé de le ramener. Sinon il aurait finit sur le bord de la route, sans vêtements, à se demander ce qui lui était arrivé. Je lui ai au moins évité ça. Sa tête me fait légèrement sourire lorsqu'il voit que c'est moi son hôte. Surprise !

"Bien dormi ?"

J'en doute pas... Il dormait déjà comme une masse à la taverne. J'ai été obligé de le traîner loin des regards avant de pouvoir le porter comme une poupée de chiffons. Par contre, son mal de crâne doit être bien réel.

Code by Silver Lungs
Mar 12 Avr - 11:12
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Libre :
























































Métier : Vétérinaire, Druide, Emissaire
Baguette magique : Bois de Chêne Blanc, crin de Sombral, 33.8 cm, extrêmement rigide
Messages : 48
Euh... Salut?
L'élan & l'ours
Déjà, me réveiller dans un endroit que je ne connais pas, ça ne m'arrive pas souvent. Je ne suis pas du genre à rester chez des inconnus. Je préfère de loin mon petit chez-moi, tout seul, avec ma routine dodo, boulot, druide, meute, dodo... Vous m'avez compris. Je n'aime pas vraiment quand on chamboule mon quotidien. Et me réveiller chez quelqu'un que je ne connais pas, enfin, plus précisément dans un endroit que je ne connais pas, ça ne me rassure pas. Pas du tout.

De plus, le mal de tête infernal que j'ai et les souvenirs que je n'ai pas de la veille, ça commence à bien me stresser. Qu'est-ce qu'il s'est passé, hier soir ? J'ai fait une connerie ou pas ? C'est pas mon genre de coucher avec des inconnus, clairement. Alors si je suis dans cette chambre à cause d'une connerie de mec ressassant le passé en se noyant dans l'alcool et en couchant avec un inconnu, je crois bien que je m'en voudrais toute ma vie. C'est vraiment pas mon genre, mais je doute. Je doute de moi en ce moment, ça en devient effrayant.

J'erre dans cette maison que je ne connais pas, à la recherche d'une quelconque présence. Quoi que, je préférerais de loin qu'il n'y ait personne, comme ça, je me barre d'ici et j'entends plus jamais parler de cette nuit et de cette maison. Mais malheureusement, c'est pas possible car je viens d'arriver dans la cuisine et qu'il y a un homme en face de moi. Pas n'importe quel homme, le Berserker. Celui qui m'a menacé de jeter ma carcasse aux corbeaux si je tentais encore d'en découvrir plus sur lui ou Odin. Ouais, je m'en souviens. C'est le genre de menace qu'on oublie pas facilement... Je reste choqué face à l'homme qui m'a -bien entendu- remarqué. Je le détaille de la tête aux pieds et des pieds à la tête... Comme tout gay qui se respecte, j'ai bien le droit de mater.

"Bien dormi ?"

Je me frotte la nuque et puis je passe ma main dans mes cheveux, essayant de les dompter un peu. Je ne nie pas que je suis un peu gêné de la situation actuelle. Je finis par fermer les yeux quelques secondes, essayant de supporter mon mal de crâne avant de rouvrir les yeux pour finalement dire :

"Ouais... Enfin je crois..."

Je regarde autour de moi, détaillant la pièce, essayant d'ignorer tant bien que mal mon mal de crâne. Je relève le regard vers le Berserker pour finalement poser la question qui me torture depuis que je me suis réveillé.

"Tu peux m'éclairer sur... Pourquoi je suis là ? Et... Enfin tu m'as compris."

Code by Silver Lungs
Mar 12 Avr - 20:32
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Libre :




























Métier : Berserker -> Flic -> Garde-chasse
Messages : 43
Euh... Salut?
L'élan & l'ours
J'en connais un qui a l'air paumé. Et qui doit avoir mal au crâne aussi. Je lui demande comment s'est passé sa nuit, me retournant pour lui préparer une tasse de café.

"Ouais... Enfin je crois..."

Et là, il se demande pourquoi il est ici, avec moi, chez moi. Peut-être aussi pourquoi il est encore en vie. Je me retourne vers lui et pose la tasse sur le bar. J'y mets aussi du sucre et du lait, qu'il se serve s'il en a envie. Je tire un tabouret et m'assois, sirotant mon café tout en observant mon "invité".

"Tu peux m'éclairer sur... Pourquoi je suis là ? Et... Enfin tu m'as compris."

Je prends une mine triste voire affligée, et repose ma tasse sur le meuble, tout en la gardant dans ma main. Oui, j'ai décidé d'embêter cette ivrogne. Ça lui apprendra, à boire comme un trou.

"Tu te souviens vraiment de rien ? Dommage... C'était plutôt bien."

Je regarde sa réaction avec détail, me retenant de rire. Au bout de quelques secondes qui doivent lui paraître bien longues, je ne peux m'empêcher de sourire et de rire. Juste pour une seconde ou deux, mon visage se refermant après cela.

"Tu étais complètement saoul à la taverne. Je t'ai ramené ici pour que tu évites de te faire mettre dehors par le barman et dépouiller par quelques crapules. Tu t'es endormis avant même d'arriver ici, heureusement que je pouvais te porter."

Je lui dirais bien que pour me remercier il pourrait me payer une séance de massage pour avoir dormi sur le canapé. Mais bon, je vais pas pousser jusque là non plus.

Code by Silver Lungs
Mar 12 Avr - 20:53
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Libre :
























































Métier : Vétérinaire, Druide, Emissaire
Baguette magique : Bois de Chêne Blanc, crin de Sombral, 33.8 cm, extrêmement rigide
Messages : 48
Euh... Salut?
L'élan & l'ours
Je passe de nouveau ma main dans mes cheveux, complètement à l'ouest de part mon mal de crâne infernal et de la situation actuelle. Je suis chez l'homme qui m'a menacé de me tuer il n'y a pas si longtemps de ça, et le pire, je crois, c'est que j'ai dormi chez lui. Je cligne des yeux plusieurs fois, encore un peu endormi et sous le choc. Le Berserker pose une tasse de café non loin de moi, et puis je tire un tabouret pour finalement m'asseoir dessus et mettre un sucre dans mon café. C'est très bizarre, comme matin. Je suis pas habitué à me réveiller chez un inconnu -enfin, presque inconnu-. Je pose mes mains autour de la tasse, le regard perdu dans le vide avant de relever les yeux et de poser la question de pourquoi je suis là.

J'ai toujours les sourcils légèrement froncés, la lumière du jour m'aggressant toujours un peu. Je détaille l'homme et vois son visage prendre une mine qui me dit rien de bon. Vraiment rien. Mon visage à moi commence à se décomposer un peu, commençant à imaginer le pire. Non, non, c'est pas possible... Non.

"Tu te souviens vraiment de rien ? Dommage... C'était plutôt bien."


... Si, c'est possible on dirait. J'espère seulement que c'est une blague. Mais le pire dans tout ça, c'est que je sais que j'en serais capable... Dites ça à un hétéro, il dira que non ce n'est pas possible car il ne couche pas avec un autre homme. Mais par contre, moi, c'est possible. Et c'est ça qui me fait peur. Mon visage s'est décomposé et j'ai l'impression que le silence entre nous dure depuis quelques minutes déjà. Puis le Berserker finit par rire... J'ai cru que j'allais mourir, vraiment. Faut pas me faire une blague comme ça... Alors qu'elle pourrait facilement être vraie. Attendez... Il rit ? Il a ri, pendant quelques seconds. Rien que ça. Lui, rire ? J'aurais jamais imaginé.

"Tu étais complètement saoul à la taverne. Je t'ai ramené ici pour que tu évites de te faire mettre dehors par le barman et dépouiller par quelques crapules. Tu t'es endormis avant même d'arriver ici, heureusement que je pouvais te porter."

Un soulagement. Un soulagement de me dire que je n'ai pas couché avec lui. D'un autre côté, c'est pas un soulagement de savoir que quelqu'un m'a vu dans le pire des états possibles. Je passe ma main dans mes cheveux, soupirant de mon propre comportement. Ouais, j'ai honte. Mais je sais que cette expérience ne m'arrêtera pas, et que je recommencerais à faire ces conneries. Un jour, peut-être, j'arrêterais. Même si je n'en suis pas si sûr.

"Merci, alors... Mais pourquoi t'as fait ça ? Je veux dire... Tu aurais pu t'en foutre complètement."

Je bois une gorgée de mon café, avant de perdre mon regard dans le liquide, une question dans la tête. Une autre oui, j'ai que des questions à poser, actuellement.

"D'ailleurs... Pourquoi tu m'as pas tué ?"

Code by Silver Lungs
Mer 13 Avr - 21:54
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: