:: ...A Perpette :: Baker Street Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
La partie est terminée || Jack
avatar
Libre :










Métier : Collégienne
~~~













« Do you want to play ? »
Messages : 20
La Bouchère
La partie est terminée
Le Phoenix & la Bouchère
Voilà une semaine que j'ai rencontré Jack. Enfin, rencontré... Re-rencontré, ça marche ? Parce que je crois qu'une prise d'otage c'est une rencontre. Une prise d'otage avec intérêt, en fait... Parce que je ne le dirais jamais mais c'est un peu - beaucoup - grâce à ( à cause de ? ) Jack que j'ai changé de chemin. La gentille petite Amy silencieuse faisant partie des francs-tireurs n'est plus, elle est bien loin, étouffée ( tuée ? ) sous le poids des ténèbres et de la noirceur. Un petit ange qui cache très facilement le démon lui même. Voilà pourquoi je ne suis plus Amy, mais la Bouchère, égorgeant tous les hommes sur son passage. En fait, on pourrait croire que non, que je tue uniquement des hommes au hasard, le soir dans la rue. Mais c'est bien faux. Je tue tous les hommes que je croise la journée, ceux qui regardent mal une femme ou moi-même, ceux qui ne portent d'intérêt qu'aux courbes des femmes. Et eux, je les traque. Je les traque jusqu'à ce que leur tête soit séparée de leur corps. Jusqu'à ce que je me sois délectée de leurs cris de souffrance.

Enfin. Je joue à un jeu dangereux depuis une semaine, un jeu que j'ai lancé et auquel j'ai défié Jack, le Phoenix. Je lui faisais un peu - beaucoup - d'ombres, et je l'ai défié de redevenir le Phoenix que Londres connait. Celui qui fait trembler les autres quand on entend son nom. Je me fiche qu'il soit le plus terrifiant, ou qu'il me fasse de l'ombre. Car tant qu'il reste des hommes à tuer, ça me va. Et puis, il ne me fera pas tellement d'ombre. Car tous les tueurs sont redoutés et traqués... En particulier nous deux. Le phoenix renaît de ses cendres, c'est bien connu. Et bien, c'est ce qu'il a fait, car nous sommes nous deux en couvertures de tous les journaux. Enfin, nos surnoms. Renaître de ses cendres, comme on dit !

Je me rends alors à notre point de rendez-vous. Une semaine après notre première rencontre, comme convenu. C'était à la même heure qu'il fallait se rejoindre, il parait. Sauf que l'heure et moi, bah voilà. Résultat je vois en fonction depuis que je suis levée. Je me balade dans les rues, souriante tout en disant bonjour aux personnes que je connais. Je ramasse un journal tombé à terre, et en gros titre, je lis le surnom de Jack et le mien, comme quoi il y avait un élan de meurtre. Un sourire sombre et sadique étire mes lèvres, alors
que mon regard balaye la rue. Je plie le journal que je passe sous mon manteau de toile noire. Je m'arrête chez la boulangère et nous parlons longuement de ce qu'il se passe en ce moment, elle semble décontenancée par le nombre de meurtres et a peur d'être la prochaine. Je ne toucherai pas à un cheveu de cette femme, personnellement. Car je ne tue pas les femmes. Mais Jack n'a pas intérêt à la faire flamber, sinon ça va être la guerre. La femme m'offre une brioche et je repars en marchant dans la rue.

Je tourne dans les ruelles jusqu'à ce que je reconnaisse celle de notre rencontre. Je dois être là plus tôt que prévu, il n'est pas là. Je marche lentement dans la rue, avant de m'adosser au mur, mangeant ma brioche. Mes lames sont toujours à leur place, ainsi que mon revolver. Je sors le journal que je déplie avant de regarder ce que l'on dit sur nous deux. Il a bien remonté.

Mais je crois qu'on est à égalité.
Code by Silver Lungs

_________________

 
Une fois ce jour arrivé, tu verras mon vrai visage... Celui que tu as créé.
Mar 28 Juil - 15:02
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Libre :
- Vous jouez avec votre vie !


- Et alors ?! Il faut bien jouer avec quelque chose !



Métier : Lycéen
_____
Londres


« On est souvent moins attentif quand on ne croit pas qu'une chose puisse arriver. »


« On ne devrait jamais s'en vouloir de pleurer. Jamais. »


« Wicked is good. »
Messages : 18
Le Phoenix
La partie est terminée
Le Phoenix & la Bouchère
Voilà une semaine que je tue encore et encore, sans relâche. Brûlant maisons, cadavre tués d'une balle de mon pistolet, où même brûlés vivant. Cette méthode là, je l'aime beaucoup. Pouvoir voir la terreur et la souffrance dans les yeux de cette personne. Pouvoir fixer son regard, un sourire sadique sur les lèvres, jusqu'à ce qu'il rende son dernier souffle est quelque chose de vraiment intéressant. Et de très passionnant.

J'ai fait la une des journaux à plusieurs reprises aujourd'hui, au même titre qu'Amy. Ou plutôt devrais-je dire La Bouchère. Ma cote de popularité a bien remonté ces temps ci. Grâce à un défi de celle qui me fait de l'ombre. Je voulais lui prouver qu'on ne fait pas d'ombre à un Phoenix, et je pense que c'est chose faite. Les journaux nous mettent au même rang de tueurs en séries sans scrupules, sans même se douter que le nombre de meurtres en hausse est due à notre discussion.

Et aujourd'hui, c'est le jour de « clôture » de notre pari si on peut dire. On s'était donné jusqu'à aujourd'hui pour battre l'autre. Notre rendez-vous est dans peu de temps si j'en crois ma montre. Je me hâte donc vers notre lieu de rendez vous. Il me reste encore un peu de temps pour y arriver. J'en profite pour attraper au passage une pomme dans un étal, et pars tranquillement, le commerçant ne m'ayant même pas vu.

J'arrive dans la ruelle, et j'ai le plaisir de voir qu'Amy y est déjà. Bien, au moins je n'aurais pas à attendre. Je déteste attendre. Je marche tranquillement vers elle, une main dans ma poche, l'autre tenant ma pomme. Je finis celle ci en quelque bouchée, et envoie le trognon balader plus loin. Elle a pris un journal. On pourra discuter des âneries que mettent les journaux pour se faire de l'argent sur notre dos...

« Bonjour Amy. »

Je ne pense pas qu'on puisse dire que l'un de nous est au dessus de l'autre. Les journaux font très bien l'éloge de nous deux, et on dirait bien qu'ils sont d'accord avec le fait que nous sommes tous les deux aussi dangereux. C'est plutôt flatteur de nous accorder autant d'importance.
Code by Silver Lungs

_________________
I'm just a boy who want fire to warm up
Mer 29 Juil - 17:00
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Libre :










Métier : Collégienne
~~~













« Do you want to play ? »
Messages : 20
La Bouchère
La partie est terminée
Le Phoenix & la Bouchère
Ce jeu était bien amusant. Après tout, c'est le but d'un jeu, non ? Je n'en avais jamais fait d'aussi amusants et divertissants. Enchaîner meurtres sur meurtres en variant les membres découpés, c'est très divertissant, ça change les idées. Comment ça, je suis folle pour parler de cela comme ça ? Ce n'est pas faux. La folie est quelque chose qui se perd, je trouve, de nos jours. Il en faut bien un peu pour rythmer une belle vie, non ? Enfin. Si je dis que ce jeu était amusant c'est qu'il l'était. Nous sommes à égalité, mais ce n'est pas si grave. Surpasser tout le monde ne m'intéresse pas, je veux seulement que les gens tremblent en entendant mon surnom. Et c'est réussi !

Je m'adosse au mur de la ruelle, le journal déplié dans ma main droite et ma brioche dans la main gauche. Je parcoure des yeux la première page du journal, un sourire sadique étirant mes lèvres. J'aime voir mon surnom placardé en grand, encore plus quand la mention de tueur en série, sans scrupules. Et c'est bien vrai, d'ailleurs. Je n'ai aucun scrupule à faire ce que je fais. Il y en a qui vendent des journaux, d'autres qui font du pain, d'autres qui enquêtent... Et moi je tue. Je donne du travail aux enquêteurs et du charabia à ceux qui écrivent les journaux. Que feraient-ils sans moi ? Rien ! Et après on se plaint qu'il y ai des tueurs en séries, des malfrats... On donne du boulot aux autres, nous !

« Bonjour Amy. »

Je relève la tête du journal, jusqu'à ce que mon regard croise celui de Jack. Notre première re-rencontre a été très étrange. Nous parlons si normalement que pour d'autres personnes, ça serait étrange. Un sourire étire mes lèvres.

" Bonjour Jack. Belle journée, n'est-ce pas ?"

Pas du tout ironique, mais alors pas du tout. Je ne vois pas de quoi vous parlez... Je finis ma brioche avant de reposer mon regard sur le journal que j'ouvre à la page la plus détaillée sur le Phoenix et le Boucher.

" J'ai l'impression que nous sommes à égalité... Belle renaissance du Phoenix. "
Code by Silver Lungs

_________________

 
Une fois ce jour arrivé, tu verras mon vrai visage... Celui que tu as créé.
Jeu 30 Juil - 14:43
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: