:: ...A Perpette :: Pré-au-lard Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Besoin d'une infirmière ? || Louveteau
avatar
Libre :





















Messages : 63
Gryffondor
Besoin d'une infirmière ?
Louveteau & Louvette
Dire que j'avais repris un peu de sérieux niveau cours, bah là, c'est juste... Foutu. Mais vraiment. Je vais pas avoir mes examens moi, hein. Et puis j'ai des difficultés, rien qu'à la base. Alors quand on m'empêche de bosser ou de me concentrer, c'est une catastrophe nucléaire. Entre les Aurors qui traquent les loups-garous, la meute et Peter que j'ai sauvé des Aurors, bah... Ça aide pas du tout, mais alors pas du tout.

J'aime bien soigner les gens. Quand l'infirmière est de bonne humeur ( des fois ) et qu'il y a des blessés, je vais la voir pour regarder comment elle soigne telles blessures, avec tels gestes et tels produits. Je lis des bouquins sur les plantes, même quand c'est pas pour mon niveau. J'aime l'herbologie, c'est la seule matière avec laquelle j'ai des facilités et que j'aime bien. Elle a de l'intérêt.  Et je lis aussi des livres sur les blessures moldues, toutes simples jusqu'aux plus complexes magiques. L'herbologie, j'ai des bonnes notes, j'ai pas à me plaindre. Et si je vous dis que je suis la "chouchou" de la prof...? Si ça vous dérange, je m'en fiche. Totalement. Parce que j'ai envie de bosser dans l'herbologie ou dans la santé, donc je vais faire ce qu'il faut. Parce qu'il faut avoir de bonnes notes... Bah faut que les Aurors arrêtent de nous traquer, que voulez-vous !

Peter est blessé. Genre assez pour que sa lycanthrope ne puisse pas entièrement le soigner. Donc, je m'improvise infirmière. Personnelle. Oui, oui... Je ne veux pas que quelqu'un d'autre le touche pour le soigner. Je suis possessive, et alors ?! Je sèche les premiers cours du matin, j'ai dis que j'avais une forte migraine à mes amies. Alors je me rends à pas de loup ( coyote plutôt ) vers l'infirmerie. Personne. Bien. Je me rends à l'endroit où l'infirmière range tous les médocs, et le reste. Quelques coups de griffes et l'armoire est ouverte. Je prends ce dont j'ai besoin, pour des blessures à l'arme blanche et autres. Je mets tout ça dans un sac sans fin ( truc magique, cherchez pas ), que je glisse sous ma veste.

Sortie de Poudlard, je me transforme en coyote pour aller plus vite et plus discrètement. Une fois arrivée à Pré-au-lard, je redeviens humaine. Je passe ma capuche sur mes cheveux, tête baissée. Je ne tiens pas à ce qu'on me reconnaisse. Enfin, j'arrive à destination, le loft de Peter. J'entre avec une discrétion absolue puis marche pour poser tous les produits sur la table. J'enlève ma capuche puis m’assois sur le bord de la table, balançant mes jambes dans le vide. Je sais qu'il est là, mais peut-être ne sait-il pas que c'est moi qui est là. Parce qu'il doit bien savoir qu'il y a quelqu'un.
Code by Silver Lungs

_________________

I'm a wild coyote !


Dim 26 Juil - 21:48
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Libre :





































Messages : 37
Alpha
Besoin d'une infirmière ?
Louveteau & Louvette
Grâce à Lauren, je suis encore en vie aujourd'hui, et je suis chez moi. Parce que ce n'est certainement pas à cause de reste de la meute. Aucun ne voulait la suivre, et elle a du en menacer quelques uns pour qu'ils la suivent. Je suis bien content qu'elle soit tête de mule finalement. Je suis donc rentré chez moi sain et sauf, mais sérieusement blessé. Hors de question pour moi d'aller à Sainte Mangouste, ou mon identité de loup-garou leur aurait été révélée. J'ai prévenu mon patron que je ne pourrais pas venir travailler, ayant attrapé une grippe carabinée.

Je fais les allers-retours entre ma chambre, la cuisine et la salle de bain. Je nettoie mes blessures comme je peux, avale une bonne dose de Whisky pur-feu, et retourne dormir. Je n'ai pas grand chose d'autre à faire que ça de toute manière. Je suis trop amoché par l'argent et le tue loup pour que mon corps se soigne de lui même. Tout ce que j'ai à faire c'est attendre. Je pourrais boire quelques potions, utiliser des plantes, mais je n'ai jamais été très bon ni en botanique ni en potions. Et je n'ai pas la force de me promener dans Pré-au-lard pour trouver ce dont j'ai besoin.

Aujourd'hui était encore une de ses journées. Je me suis réveillé tôt, en sueurs, accroché aux draps. Oui, j'ai fait un cauchemar. Je revis dans mon sommeil ce que ces chasseurs m'ont fait subir. Contre moi, évidemment, car ils ne me font pas peur. Et à chaque fois que je me réveille, je sens la rage couler dans mes veines, et j'ai envie de les étriper jusqu'au dernier. J'ai pris une douche froide ce matin là, en veillant à ne pas me casser la figure dans le bac à douche, pas certain de pouvoir me relever. Et me voilà face au miroir, passant de l'eau sur mes blessures, grimaçant lorsque je dois attendre mon épaule, l'opposée me lançant férocement. Pour éviter de penser à cette douleur, je pense à Lauren. Je ne l'ai pas revu depuis qu'elle m'a sortie de cet endroit. Et elle me manque affreusement. Ça fait deux jours, ou peut être trois, que je ne l'ai pas vu, et ce dont j'ai le plus envie c'est de la prendre dans mes bras.

Mon ouïe affûtée m'indique qu'il y a quelqu'un en bas. J'ai entendu des pas, mais je ne sais pas de qui ils sont. Je me dirige vers les escaliers, l'empruntant en grimaçant. J'espère que ce n'est pas encore un de ces fichus Aurors ou quelqu'un qui veut ma peau, je ne serais pas un très bon combattant aujourd'hui. J'arrive dans une pièce sombre, et la traverse précautionneusement, sur la pointe des pieds pour éviter de me faire repérer. Je ne veux pas qu'un de mes ennemis me tombe dessus comme ça... Il n'aurait pas grand chose à faire pour me mettre hors jeu.

Mais ma surprise est grande lorsque je vois Lauren, assise sur la table. Un sourire se dessine sur mes lèvres. Je suis à la fois soulagé et heureux qu'elle soit là. Je m'approche d'elle aussi vite que je peux, et prends son visage entre mes mains. Ce qu'elle m'avait manqué. Je dépose un baiser sur ses lèvres, cette sensation de nos deux peaux collées me manquant elle aussi.

« Tu n'es pas censé être à Poudlard ? »

Je me doute déjà de la réponse, mais autant être sur à cent pour cent. Mes yeux sont attirés par les affaires que la -très- jeune femme a déposé sur la table, et mes mains quittent son visage pour aller y farfouiller.

« Qu'est ce que c'est que tout ça ? »

Franchement, montrer moi des potions, des fioles, des machins bizarres, je suis incapable de tot avaler : je n'y connais rien.
Code by Silver Lungs
Lun 27 Juil - 22:21
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Libre :





















Messages : 63
Gryffondor
Besoin d'une infirmière ?
Louveteau & Louvette
Peter passe avant les cours, désolée. Même avant tout le monde. La famille, là, par contre... Mon père passerait sûrement avant lui, mais je n'ai pas de cours de Sortilèges aujourd'hui. Ma mère, bah, à part m'envoyer des hiboux tous les jours pour avoir des nouvelles et connaître tout ce qui se passe dans ma vie, je peux dire qu'elle passe après. Mais après tout, Peter ne fait-il pas partie de ma famille ? Je veux dire... En tant que mon petit ami ? Petit-ami... petit, mais bien sûr. Il a l'âge de mon père, il est bien plus grand et imposant que moi. Donc bon. La meute passe avant Poudlard, aussi. Car la meute c'est pour toute ma vie, j'en ai besoin, sinon je meurs. Poudlard... ça ne dure pas toute la vie, et il y a des cours pas très intéressant aussi. Résultat, Peter passe avant tout le monde. Et si mon père m'engueule, je dirais que c'est les Aurors. C'est à moitié faux, non ? Et puis c'est pas simple d'être une étudiante avec des problèmes de meutes et tout. Alors bon...

Je suis assise sur le bord de la table du loft de Peter. Je n'ai jamais mis les pieds ici, et je ne savais même pas qu'il habitait là avant qu'un ami me fasse parvenir son adresse. J'ai des contacts, moi, vous voyez ? Mon regard détaille la pièce que je découvre peu à peu. Pas mal. C'est mieux que mon dortoir à Poudlard, c'est sûr. Il a ce qu'il veut et c'est chez lui. Je balance mes jambes dans le vide avant que mon regard soit attiré par tout ce que j'ai amené. J'ai bien vu une fiole, toute petite dans l'armoire, et je savais ce que c'était. Des larmes de Phoenix, ce qui soigne directement des plaies graves... Mais j'ai envie de revenir faire l'infirmière alors je fais durer les soins plus longtemps. Ma tête se relève brusquement lorsque Peter sort de l'ombre et un sourire étire mes lèvres. Ses mains se posent sur mon visage et nos lèvres se collent. Je lui rends ce baiser, ayant envie de l'embrasser pendant encore longtemps, très longtemps.

« Tu n'es pas censé être à Poudlard ? »

Je lève les yeux au ciel, exaspérée. Il a l'âge de mon père, certes. Mais ce n'est pas pour autant qu'il doit se comporter comme lui ! Je suis assez "engueulée" par mes parents, il n'a pas à s'y mettre. Je sais ce que je fais, et tout ce que je fais est réfléchi.

- Tu n'es pas censé être mort ?

Un large sourire ironique étire mes lèvres. Il serait déjà mort sans moi, à l'heure qu'il est. Et je serai au bord du suicide, si vous voulez mon avis. A moins que je ne me sois déjà suicidée, un peu plus tôt. Mon regard est rempli de malice et je dépose un baiser sur ses lèvres pour me "faire pardonner" de cette phrase.

« Qu'est ce que c'est que tout ça ? »

Mon regard suit ses gestes et se pose sur les objets que j'ai apporté. Je me recule un peu sur la table avant de me tourner face aux objets et de m'asseoir en tailleur. Je me fiche de sa réaction ou même du fait qu'il ne veuille pas que je reste sur la table. Je suis ici chez moi, non mais ! Je soupire avant de prendre une part une les potions en lisant le nom inscrit dessus, puis je fais de même avec les médicaments et les autres objets "volés" ( je les rendrais... peut-être ). Je sais que ça ne l'avance pas mais c'est drôle.

- Tout ça, comme tu dis, c'est pour te garder vivant. Et estime toi heureux ! Je pourrais te laisser crever et prendre ton pouvoir.

Je prononce ces phrases avec un détachement exagéré avant de tourner la tête pour que mon regard croise le sien. Un grand sourire est dessiné sur mes lèvres et j'embrasse chastement l'Alpha avant de me détourner pour prendre sa main. Le contact avec sa peau me fait du bien et mon regard remonte le long de son bras, examinant toutes ses plaies. Rien que sur le bras, ça va être du boulot, alors je vous dis pas le reste... heureusement que j'ai de la patience, des ressources niveau potions et niveau soins ou blessures. Et heureusement que je sais voler ! Sinon il serait en train de crever... Je siffle en découvrant toutes les plaies jusqu'à m'arrêter sur son épaule. Rien que ça...

- Heureusement que je suis là et que je suis la meilleure infirmière de tout pré-au-lard louveteau... C'est pas des égratignures.
Code by Silver Lungs

_________________

I'm a wild coyote !


Mar 28 Juil - 20:32
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Libre :





































Messages : 37
Alpha
Besoin d'une infirmière ?
Louveteau & Louvette
J'ai l'art et la manière de me mettre dans les emmerdes. Mais c'était pour la bonne cause. Pour la meute. Pour Lauren. Et c'est bien plus important que quelques blessures...

- Tu n'es pas censé être mort ?

Je hausse un sourcil et fais une mine boudeuse. Je n'aime pas qu'on me rappelle Que je dépends de quelqu'un. Mais puisque c'est Lauren, c'est pardonné. Je souris même lorsque je sens ses lèvres sur les miennes.

- Tout ça, comme tu dis, c'est pour te garder vivant. Et estime toi heureux ! Je pourrais te laisser crever et prendre ton pouvoir.

Ah vraiment, elle ferait ça ? Bien sur que je sais qu'elle rigole, et heureusement. Si ça avait été n'importe quel autre Bêta, il aurait déjà passé un sale quart d'heure. Mais c'est Lauren.

- Heureusement que je suis là et que je suis la meilleure infirmière de tout pré-au-lard louveteau... C'est pas des égratignures.

En effet je suis amoché. C'est pas non plus comme si j'avais passé une semaine de vacances hein. Mais ça va finir par se remettre. C'est juste un peu long malgré mes pouvoirs de guérison.

"Je suis content d'être l'un de vos patients alors mademoiselle."

Un sourire éclair mon visage. Je suis content de la voir. J'ai passé quelques jours enfermé chez moi, seul, et je n'aime pas ça. Voir Lauren me fait du bien.

"J'espère que vous êtes aussi douée que vous le prétendez. Sinon je vais être obligé de vous donner la fessée."

Code by Silver Lungs
Dim 27 Déc - 17:56
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: